Forum interreligieux

Espace d'échanges entre croyants et non-croyants
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le fond et la forme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Ven 28 Juin 2013 - 9:49

Bonjour Pauline

Pourquoi une religion détiendrait-elle l'unique Vérité ? ou pourquoi les religions ne seraient elles pas des facettes diverses d'un même diamant ?

Personnellement ce qui m'intéresse ce n'est pas de prêcher une religion particulière, c'est de trouver des convergences malgré les différences dogmatiques qui peuvent nous sembler incompatibles, pour moi elles ne le sont pas, car Dieu est encore bien au delà de tous les mots en "isme" et de tous les dogmes.

Il est évident que chacun doit trouver que sa propre religion, son livre, son guide ou son idéal divin, sont les meilleurs, sinon il ne serait pas chrétien, ou musulman etc... Mais je fais l'effort de trouver des ponts, seule solution pour maintenir un dialogue, une spiritualité vraiment universelle, et une paix entre les religions dans le monde, mais si on me répond : "non, il n'y a que Jésus" ou "non il n'y a que le coran" alors j'aurais tendance moi aussi à me retrancher derrières mes convictions et à devenir sectaire, c'est dommage car je sais que ce n'est pas une solution pour le monde.

Comme dit un sage "c'est la diversité des fleurs qui fait la beauté du printemps, aussi il est beau de laisser glorifier Dieu par tous ses noms, dans toutes les langues, par tous les livres saints."

Je suis plus préoccupé de combattre le matérialisme, le nihilisme, que les autres religions qui s'adressent au même Dieu sous des noms différents. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1124
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Ven 28 Juin 2013 - 10:13

Je partage à 200% l'avis de JR.

Pour ce qui est de Pauline, désolée, mais je ne lis plus ses post, non seulement parce qu'ils sont trop longs, mais aussi parce que je n'accroche pas du tout ni sur le fond, ni sur la forme.
Ceci dit, je respecte tout à fait sa religion et ses opinions, et elle me paraît être une personne d'une grande gentillesse, ce qui est pour moi le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Be
Habitué des lieux
Habitué des lieux
avatar

Messages : 551
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Belgique Hainaut

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Ven 28 Juin 2013 - 12:21

Moi j'aime beaucoup la spiritualité de pauline qui se traduit dans ses termes et ses écrits
C'est pour moi un régale de discuter avec elle...surtout qu'elle ne change rien!
J'ai tout autant plaisir à discuter avec vous tous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloutier
Hôte
Hôte
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 22/04/2013
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Ven 28 Juin 2013 - 14:48

Il y a plusieurs tendance sur ce forum et c'est bien. Pour cause c'est un forum interreligieux. Il y en a du type dogmatique, d'autre du type herméneutique. Le problème est de garder une certaine réciprocité entre les différents fonds et les différentes formes. Il arrive souvent que la forme est intimement liée au fond par des traits de caractères par des expériences vécues qui sont différentes de la notre. Je crois que dans le domaine spirituel, nous avons tous un fond commun enveloppé dans différentes formes. Dans certains sujets il y a répulsion, dans d'autres il y a attraction. La solution serait de trouver une forme de langage reflétant ce que nous avons de "fond commun".
« La distorsion de la forme sur le fond, voilà la vraie poésie ! » Jacques Ferron

_________________
Croire, c'est choisir. Douter, c'est trouver ce qu'il y a, à choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Sam 29 Juin 2013 - 18:55

Bonjour J.R.

Je vais donc essayer de faire court.

J.R a écrit:

Pourquoi une religion détiendrait-elle l'unique Vérité ? ou pourquoi les religions ne seraient elles pas des facettes diverses d'un même diamant ?
Sont-ce mes quarante ans passés dans l’athéisme qui m’inspirent l’appréciation inverse.
« Pourquoi une foi effleurerait-elle la Vérité ? ou pourquoi les fois ne seraient-elles pas toutes dans l’erreur ? »
Et j’inclus ici toutes les fois, les fois des livres et des dogmes comme celles des individus, celles en un divin personnel comme celles en un divin impersonnel, les fois en des doctrines dualiste ou non-dualistes, y compris les fois sans divin, les fois philosophiques et les fois athées... toutes ces convictions qui animent un être.

Je signe sans réserve « votre sœur » car je ne suis pas sœur de quelques-uns dans la Vérité mais je suis sœur de tous dans l’erreur.


J.R a écrit:

malgré les différences dogmatiques qui peuvent nous sembler incompatibles, pour moi elles ne le sont pas, car Dieu est encore bien au delà de tous les mots en "isme" et de tous les dogmes.
Je suis d’accord pour reconnaître que les différences dogmatiques sur l’Invisible sont aisément dépassables, puisque l'on peut dire tout et son contraire sur ce que l'on ne voit pas.
En revanche, les différences éthiques, anthropologiques ou sotérologiques le sont moins.

J.R a écrit:

Personnellement ce qui m'intéresse ce n'est pas de prêcher une religion particulière, c'est de trouver des convergences
Personnellement, je fais, hélas, beaucoup trop confiance en l’esprit humain pour mettre en évidence toutes les convergences qu’il lui plaira.
Pour moi, ce n’est pas la bonne voie.

Ma convergence est la fraternité entre tous ceux qui ne pensent pas pareil,
la fraternité de tous ceux qui se reconnaissent humblement démunis et ignorants face à l'Invisible.

Je n’ai nul besoin de gommer les différences car les différences ont vocation à m’enrichir telles qu’elles sont, et non pas telles que je voudrais qu’elles soient.

J.R a écrit:

Comme dit un sage "c'est la diversité des fleurs qui fait la beauté du printemps, aussi il est beau de laisser glorifier Dieu par tous ses noms, dans toutes les langues, par tous les livres saints."
Mais pour se réjouir pleinement il ne me paraît pas bon d’estomper les différences entre la rose et l’orchidée.

J.R a écrit:

Je suis plus préoccupé de combattre le matérialisme, le nihilisme, que les autres religions qui s'adressent au même Dieu sous des noms différents.

Un ami protestant évangélique avait coutume de dire « Dans une pièce plongée dans le noir, il ne sert à rien d’enlever la ténèbre avec une grande cuiller, il est préférable d’apporter une bougie. »

votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Sam 29 Juin 2013 - 22:34

Mais je respecte les différences, je refuse simplement qu'on impose le christianisme ou toute autre religion, comme unique chemin ou au dessus des autres. Je ne veux pas non plus d'un syncrétisme. Le dialogue inter religieux ne peut se faire que sur une base égalitaire, pour moi c'est la seule voie possible. Vous trouvez que ce n'est pas la bonne voie, alors je suis désolé mais dans ces conditions, il ne peut pas y avoir de dialogue.
Revenir en haut Aller en bas
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1124
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Dim 30 Juin 2013 - 8:41

JR a écrit:
pourquoi les religions ne seraient elles pas des facettes diverses d'un même diamant
cher JR
je sais que tu es contre le syncrétisme, pourtant toutes les religions sont nées: au départ il n'y en avait pas. Elles sont nées avec des sociétés et se sont multipliées, divisées. Actuellement, les sociétés s'uniformisent et se mélangent, il est donc normal qu'il en soit de même pour les religions. Ce n'est pas du syncrétisme, mais une convergence.

Pour moi les religions ne sont que des rites et croyances "extérieurs", la vraie religion est intérieure et ne peut être qu'universelle.
Alors, que l'humain réunifie ce qu'il a divisé, je n'y vois pas d'inconvénient, au contraire.
C'est juste mon avis, hein Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Dim 30 Juin 2013 - 10:00

Je qu'au départ, il n'y avait qu'une tradition unique et éternelle, qui s'est dégradée avec le temps, s'est divisée, et que les religions en sont des bribes. C'est peut être ce que veulent nous dire les anciens mythes qui souvent se retrouvent dans des cultures éloignées. Il faut retrouver l'essence des religions mais ce n'est pas en les mélangeant à partir de ce qu'elles sont devenues. Comme disait Gandhi, en parvenant au cœur de sa religion on parvient au cœur de toutes.

Excusez moi encore de ne pas avoir les mêmes croyances que la plupart.  kipuije
Revenir en haut Aller en bas
kristof
Résident
Résident
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 08/04/2013
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Dim 30 Juin 2013 - 10:31

Very Happy  ba, c'est pas grave J.R

Et puis, je vous écoute, et je me dis que peut-être, dans le fond,..une Nouvelle spiritualité prend forme?..Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1730
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Dim 30 Juin 2013 - 10:56

J.R a écrit:
Mais je respecte les différences, je refuse simplement qu'on impose le christianisme ou toute autre religion, comme unique chemin ou au dessus des autres. Je ne veux pas non plus d'un syncrétisme. Le dialogue inter religieux ne peut se faire que sur une base égalitaire, pour moi c'est la seule voie possible. Vous trouvez que ce n'est pas la bonne voie, alors je suis désolé mais dans ces conditions, il ne peut pas y avoir de dialogue.
Dire que pour soi, la vérité se trouve là, ce n'est pas vouloir l'imposer. Tant qu'on dit respectueusement " je ne vois pas les choses sous cet angle, je les vois plutôt de cette manière", tant qu'on parle en "je", il n'y a pas de problèmes. Le problème surgit quand on propose une vérité comme absolue, qu'on en fait la propagande et qu'on voue aux gémonies ceux qui ne partage pas votre point de vue.
Sans divergence d'opinion, il n'y aurait pas de dialogue non plus !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1124
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Dim 30 Juin 2013 - 11:29

JR, cela ne me dérange pas du tout que tu aies un autre point de vue, j'exprime le mien, on discute, mais je n'impose rien...
Pour moi il n'y a qu'un Livre Universel, c'est la Nature. Toutes les autres religions ont été inventées par l'homme, à partir de là (dans les meilleurs des cas) ou à partir d'un besoin de pouvoir (en général?...). Celles qui réunissent les deux, persistent dans le temps.
Toutes, au début, sont basées sur un syncrétisme. Alors, si tu les considère toutes comme bonnes, pourquoi ne pourrait-il pas y en avoir de nouvelles ? Ou des fusions, pour retrouver progressivement ce que tu appelles "une tradition unique et éternelle, qui s'est dégradée avec le temps".

De toutes façons, qu'on le veuille ou non, à mon avis, c'est ce qui est en train de se passer. Tu es un exemple: tu as sûrement conservé une empreinte profonde de ta religion familiale, de ses valeurs et de sa structure de pensée, et tu as choisi une autre tradition, que tu as sûrement adaptée, ou dans laquelle tu as sélectionné le courant qui te convenait le mieux.

D'ailleurs, je ne pense pas que cette notion de religion avec des séparations imperméable existe en Orient: ce sont plutôt des courants, des lignées issues d'un maître, des syncrétismes spontanés, la preuve en est la multiplicité des courants, voire la difficulté qu'il y a à les définir. Ils n'ont aucun mal à mélanger plusieurs traditions ou croyances, comme cela a été le cas aussi avec les autres religions, qui se mélangeaient souvent avec les croyances locales.

Cela n'empêche que chacun est libre de suivre sa voie, la question n'est pas là... Mais il ne doit pas imposer son choix aux autres, comme toi tu as le droit de suivre une seule voie bien définie, mais ce n'est pas pour cela que ta méthode est bonne pour tout le monde. "Pas de contrainte en religion". (je ne cite pas l'auteur, parce que dans le conte xte cela signifie tout autre chose Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Dim 30 Juin 2013 - 15:23

Bonjour J.R.

J.R a écrit:
Mais je respecte les différences
(...)
Vous trouvez que ce n'est pas la bonne voie, alors je suis désolé mais dans ces conditions, il ne peut pas y avoir de dialogue.

Veuillez me pardonnez si je trouve votre discours contradictoire, même si au fond il ne détone pas avec vos précédents propos.


J.R a écrit:
Le dialogue inter religieux ne peut se faire que sur une base égalitaire
Mais on n'est pas égaux.
On est différents et c'est précisément ça qui est captivant.

Je vous suggère d'explorer sérieusement le concept d'égalité.
Pourquoi vous séduit-il, avez-vous tant peur de l'autre ?

J.R a écrit:
il ne peut pas y avoir de dialogue.
C'est vous qui voyez.

Que D.ieu, béni soit-Il, vous offre des dialogues fructueux.


respectueusement

votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Dim 30 Juin 2013 - 18:35

Alors c'est que je dois mal m'exprimer.

On ne parle pas d'individus, on parle de religions, de croyances, et qu'elles soient différentes, ne veut pas dire qu'une religion soit supérieure comme vous semblez le laisser entendre.

Il me semble que cette plutôt c'est l'idée d'égalité et de relativisme en matière de religions qui vous fait peur.

Malheureusement j'ai trop entendu ce genre de discours : Chaque religion affirme que son fondateur est l'unique et que c'est par lui seul qu'une âme atteint au salut. C'est ainsi que les tenants d'une religion condamnent les autres avec un zèle fanatique, trahissant ainsi le message de son fondateur. C'est avec ce genre de préjugés que l'on alimente les conflits et les guerres.

Je défends l'idée de l'Unité des religions dans leur essence, unité qui s'expriment dans la diversité, mais ce concept là, je ne saurais l'imposer même si je trouve qu'il y a urgence. On y adhère ou pas.

Je vous laisse à vos convictions sur l'inégalité des religions ... prêche

Leela a écrit:
JR, cela ne me dérange pas du tout que tu aies un autre point de vue, j'exprime le mien, on discute, mais je n'impose rien...
Pour moi il n'y a qu'un Livre Universel, c'est la Nature.  Toutes les autres religions ont été inventées par l'homme, à partir de là (dans les meilleurs des cas) ou à partir d'un besoin de pouvoir (en général?...).  Celles qui réunissent les deux, persistent dans le temps.
Toutes, au début, sont basées  sur un syncrétisme.  Alors, si tu les considère toutes comme bonnes, pourquoi ne pourrait-il pas y en avoir de nouvelles ?  Ou des fusions, pour retrouver progressivement ce que tu appelles "une tradition unique et éternelle, qui s'est dégradée avec le temps".

De toutes façons, qu'on le veuille ou non, à mon avis, c'est ce qui est en train de se passer.  Tu es un exemple: tu as sûrement conservé une empreinte profonde de ta religion familiale, de ses valeurs et de sa structure de pensée, et tu as choisi une autre tradition, que tu as sûrement adaptée, ou dans laquelle tu as sélectionné le courant qui te convenait le mieux.  

D'ailleurs, je ne pense pas que cette notion de religion avec des séparations imperméable existe en Orient: ce sont plutôt des courants, des lignées issues d'un maître, des syncrétismes spontanés, la preuve en est la multiplicité des courants, voire la difficulté qu'il y a à les définir.   Ils n'ont aucun mal à mélanger plusieurs traditions ou croyances, comme cela a été le cas aussi avec les autres religions, qui se mélangeaient souvent avec les croyances locales.  

Cela n'empêche que chacun est libre de suivre sa voie, la question n'est pas là... Mais il ne doit pas imposer son choix aux autres, comme toi tu as le droit de suivre une seule voie bien définie, mais ce n'est pas pour cela que ta méthode est bonne pour tout le monde.  "Pas de contrainte en religion". (je ne cite pas l'auteur, parce que dans le conte xte cela signifie tout autre chose Wink)

Je suis d'accord avec toi qu'il n'existe pas une voie qui serait bonne pour tout le monde.

Par contre, je mets un bémol quand tu dis que les hommes ont inventé les religions. Tout dépend ce qu'on entend par là. Perso, je crois à la Révélation divine. Je crois que les principes des grandes religions ont été révélés aux hommes à différentes époques, à différentes cultures. Je ne limite pas la révélation divine aux religions abrahamiques.

Si une nouvelle religion qui unisse ou apaise l'humanité devait voir le jour, il me semble que ce ne pourrait être que sous l'impulsion d'un "envoyé" ou "messager" ou "christ" peu importe, et il ne ferait que répéter sous un langage nouveau les mêmes vérités éternelles.  

J'ai lu, sur un autre forum, un post d'un ami commun que j'apprécie et qui dit qu'il y a 3 sortes de livres.
- Les livres saints des grandes religions (pas seulement monothéistes) et qui sont autant de parties de la Révélation divine.
- Le livre de la Nature (il existe encore des religions naturelles ou naturalistes)
- et le Livre caché.
Je partage tout à fait ce point de vue.


B2 bis 
Re-rappel de la charte.
2. Les messages multiples sont à éviter. Pour ajouter quelque chose au message que l’on vient de poster, il faut le modifier grâce au bouton "Éditer" . La fonction "citation multiple" permet de citer plusieurs messages dans une même réponse.
Merci d'en tenir compte !
Revenir en haut Aller en bas
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1124
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Dim 30 Juin 2013 - 22:11

je comprends ce que tu veux dire, et je le partage, partiellement.
Je suis sans doute plus sceptique quant aux "révélations", d'abord parce que je ne crois pas en une Dieu qui "parle", révèle ou dicte, ensuite parce que je trouve que les livres érigés en "parole de Dieu" peuvent être abominables, et qu'il faut vraiment déjà être un saint pour y trouver de bonnes choses. Il y a un nombre infini de livres bien meilleurs que ceux là, desquels on pourrait tirer des leçons extraordinaires, si on les étudiait de la même façon, avec la même tolérance. Je pense aux contes de fées, à certains romans, aux livres philosophiques,... Prends par exemple "le prophète" de Khalil Gibran: pour moi il est de très loin supérieur à la Bible et plus encore au Coran.

Ce qui nous sépare donc, toi et moi, c'est donc tout simplement la croyance en un Dieu "personnel", que je n'ai pas... Wink
(Ca ne me dérange pas, hein !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Lun 1 Juil 2013 - 8:37

Bonjour J.R.

J'ignore si c'est vraiment à moi que vous vous adressez.

J.R a écrit:

On ne parle pas d'individus
Peut-être vous.
En ce qui me concerne je parle d'individus et de convictions individuelles.
Car, je n'établis aucune hiérarchie entre la foi personnelle plutôt marginale et mâtinée de syncrétisme d'Untel et la "grande religion" qui a pignon sur rue.

Et je me demande s'il existe vraiment des individus qui assument tous les dogmes de leur "grande religion". Si de tels individus parfaitement adaptés existent je m'interroge sur les moteurs de cette identification.

J.R a écrit:
on parle de religions, de croyances, et qu'elles soient différentes, ne veut pas dire qu'une religion soit supérieure comme vous semblez le laisser entendre.
J'ignore à quel passage de mes contributions vous faites allusion.

Mais pour lever toute ambiguïté je vais préciser ma pensée.

Ma foi personnelle est unique.
Elle est COMME toutes les autres, peut-être un peu vraie, mais elle est peut-être totalement fausse.

Comme "mathématiquement" ma foi peut, à l'instar de toutes les autres, être entièrement fausse alors c'est précisément la démarche des autres qui valide la mienne.
Leur démarche et non pas leur doctrine.

Par conséquent je n'éprouve aucune réticence à discuter avec mes sœurs et mes frères en erreur.
Au contraire je suis heureuse de voir que je ne suis pas seule à tenter d'édifier un système personnel.
J'avoue être mal à l'aise avec celles et ceux qui me toisent et projette sur moi leur préjugés.

De ces rencontres peuvent jaillir des idées nouvelles qui contribueront à mon édification personnelle.

Il se trouve que ma foi personnelle est à peu près compatible avec les dogmes orientaux de la Tradition Chrétienne orthodoxe, c'est une chance, j'aurais pu rester à la porte de toutes les "grandes" religions.

Je n'ai jamais prétendu que le Christianisme Orthodoxe est meilleur, j'y suis bien c'est tout.
Mais je ne me sens pas liée à cette dogmatique, et je témoigne seulement de mon système personnel.


J.R a écrit:

Il me semble que cette plutôt c'est l'idée d'égalité (qui vous fait peur)
Elle ne me fait pas peur car mathématiquement, deux réalités sont égales si elle n'en sont qu'une.

Si vous voulez projeter une notion de cet ordre sur des réalités différentes (donc par définition "pas égales") il est nécessaire de préciser sous quel angle vous percevez une égalité.
Vous pouvez dire que deux humains sont égaux en droit, égaux en devoir, égaux en dignité, mais vous ne pouvez pas affirmer qu'ils sont "égaux tout court", à moins de dévaloriser radicalement tout ce qui fonde leur singularité.

Je n'ai aucun souci à affirmer que les fois sont égales en erreur, que les "grandes" religions sont égales en erreur, que je suis l'égale en erreur d'un athée.

J.R a écrit:
et de relativisme en matière de religions qui vous fait peur.
À mes yeux, le relativisme est la démarche inverse du syncrétisme avec un axiome de plus (auquel je peine à donner de la consistance) "au début il n'y avait qu'une seule doctrine", axiome qui fleure bon le Créationnisme.
Et je ne connais pas d'exemple où le relativisme m'a paru pertinent.

J.R a écrit:
Malheureusement j'ai trop entendu ce genre de discours : Chaque religion affirme que son fondateur est l'unique et que c'est par lui seul qu'une âme atteint au salut. C'est ainsi que les tenants d'une religion condamnent les autres avec un zèle fanatique, trahissant ainsi le message de son fondateur. C'est avec ce genre de préjugés que l'on alimente les conflits et les guerres.
Malheureusement j'ai trop entendu ce discours : les religions fabriquent le fanatisme et nourrissent les guerres.
Je reconnais que les grands "zérothéismes" du 20ème siècle ont été particulièrement performants en ce domaine mais, globalement, j'en suis restée à la doctrine marxiste sur la religion.


J.R a écrit:
Je défends l'idée de l'Unité des religions dans leur essence, unité qui s'expriment dans la diversité, mais ce concept là, je ne saurais l'imposer même si je trouve qu'il y a urgence. On y adhère ou pas.
Je défends l'idée de l'arc en ciel et de l'accueil du tout autre.
Rendre compatible les doctrines consiste selon moi à rassembler les couleurs pour former le blanc (ou le noir ???) et, par conséquent, à édifier artificiellement une nouvelle doctrine beaucoup plus impérialiste cette fois.

J'ai le sentiment que l'idée de méta-doctrine relève du totalitarisme.
Au même titre que l'on ne fait pas le bonheur des gens contre leur gré, on ne peut pas faire leur bonheur spirituel en relativisant ce qui fait leur identité.


Très cordialement

votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Lun 1 Juil 2013 - 8:58

Bonjour Leela

En fait je pense qu'on peut se rejoindre sur beaucoup de points.

Je t'explique comment je vois les choses très succinctement.
Je ne m'exprime jamais au nom d'une religion particulière, mais sur une vision plus universelle qui m'a été enseignée par des maîtres, et qui inclut les différents aspects, alors effectivement les hindous sectaires (il y en a aussi) et les chrétiens sectaires (ils le sont presque tous) diront que je dévie. Je ne revendique pas pour autant une nouvelle religion. Very Happy   

Tout dépend ce qu'on entend par "Révélation". Quand je dis que je crois à la révélation, je veux dire par là que les Écritures ne sont jamais le fait d'hommes conditionnés ou ignorants mais au contraire d'hommes véritablement inspirés. (on pourrait éventuellement discuter indéfiniment sur différents niveaux d'inspiration des livres saints, mais nous ne possédons rien pour les mesurer, mais à mon goût personnel, j'en connais qui  surpassent beaucoup la bible et le coran).

La révélation peut se faire par une montée de l'homme qui atteint le plan du pur Esprit, divin, on parlera alors d'éveil, de libération, ou au contraire par une descente volontaire, on parlera d'incarnation, la nuance est infime, mais le résultat est le même. Dans le bouddhisme on parle de Bodhisattva, c'est à dire incarnation volontaire pour le bien du monde, et non subie. Cela rejoint quelque part, la notion de sauveur, non ?

Yogananda qui était aussi très universel, parlait dans ce cas "d'hommes-christ", venus sur terre à l'état libéré (une expression que j'aime bien car elle relie l'orient et l'occident mais qui fait bondir les chrétiens). Jésus était un de ces hommes-christ, un bodhisattva, que les orientaux connaissent depuis des millénaires mais les chrétiens sectaires et un peu ignorants de ces choses en ont fait une exclusivité qui n'a pas de sens. Dans l'hindouisme on parle dans ce cas, d'avatars.

Quant à la notion de Dieu personnel, elle est l'aspect dynamique de la vérité, qui est inséparable de l'aspect statique, de vacuité, ou immuable. L'aspect personnel signifie une Volonté intelligente en action dans le monde, (le Verbe des chrétiens) c'est si je peux m'exprimer ainsi, le samsara qui cohabite avec le nirvana, les deux ne faisant qu'un (que j'aime me représenter comme la figure du Tao).

On pourrait logiquement penser que l'aspect nirvana, non manifesté, est supérieur à l'aspect samsara, dynamique ou manifesté, mais il n'en est rien, l'un a besoin de l'autre, le non manifesté a besoin du manifesté pour se connaître. Comme l'ont dit les sages, ce sont les deux faces d'une même pièce, l'un ne va pas sans l'autre et ne voir qu'un seul aspect de la vérité, est encore une réalisation incomplète.

Après chacun choisit la voie personnelle qui lui convient, qui insistera davantage sur un aspect de la Vérité.

Bonne journée avec le retour du sunny
Revenir en haut Aller en bas
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1124
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Lun 1 Juil 2013 - 9:19

oui, en effet, vu comme cela, on se rejoint (je le savais Wink )
Reste la croyance de Dieu personnel, conscient et agissant. Pour moi il peut être multiple, ou avoir une forme qu'on ne peut même pas imaginer, je me refuse de lui donner une forme anthropomorphique, ou de le limiter par une définition.

Les récits "inspirés": d'accord ! Mais il y en a beaucoup, beaucoup, le plus souvent mals transcrits et mal traduits, voire volontairement déviés. Ils ont toutes les formes, même dans la publicité ou les BD on peut trouver... La raison est que nous sommes tous, peu ou prou, relié à une conscience commune, des archétypes communs. L'auteur des Schtroumpfs y puise inconsciemment son inspirations, du coup cela nous "parle", la BD a du succès, elle dure dans le temps, et si on la décortique comme on le fait (par exemple) pour le Coran, en y cherchant un message divin, on l'y trouvera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanshin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 70
Localisation : Nord-Est

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Lun 1 Juil 2013 - 11:33

 Bonjour,

Pour ce qui est de se rejoindre :


Avec un bémol au sujet du Dieu personnel. Il n' y a selon moi aucune frontière aucune limite à l'action divine et la bakthi peut très bien amener cette forme d'adoration. 
Alors est-ce seulement une manifestation du surmoi ? ou bien le Soi, ou un ange gardien, ou un aspect divin quelconque, dans le fond peu importe.
Ceux qui pratiquent la Voie de la bakthi semblent le plus souvent plutôt épanouis alors je ne leur contesterais pas leur façon de concevoir le Divin sous une forme personnalisée qui peut parfois sembler très étrange.




_________________
«Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.portedumoinezen.com/
Cloutier
Hôte
Hôte
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 22/04/2013
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Lun 1 Juil 2013 - 14:22

@pauline.px
Vous avez écrit:"Je n'ai jamais prétendu que le Christianisme Orthodoxe est meilleur, j'y suis bien c'est tout. Mais je ne me sens pas liée à cette dogmatique, et je témoigne seulement de mon système personnel."

Je suis totalement en accord avec vous. C'est la même chose pour moi avec ma religion. Je ne me sens pas catholique mais plutôt de pratique catholique par choix. Je me dissocie de la mentalité catholique romaine. Je pratique les rites qui me rejoignent. Cela ne m'empêche pas d'apprécier les rites et les rituels orthodoxes ou  les rituels de la messe luthérienne, le bouddhisme, etc.

Leela a écrit:
Il y a un nombre infini de livres bien meilleurs que ceux là, desquels on pourrait tirer des leçons extraordinaires, si on les étudiait de la même façon, avec la même tolérance. Je pense aux contes de fées, à certains romans, aux livres philosophiques,...  Prends par exemple "le prophète" de Khalil Gibran: pour moi il est de très loin supérieur à la Bible et plus encore au Coran.  
Il y a des vérités dans les histoires, dans les contes, dans les fables qui vont au delà de la vérité des faits.

Petit rappel =>
B2

_________________
Croire, c'est choisir. Douter, c'est trouver ce qu'il y a, à choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kristof
Résident
Résident
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 08/04/2013
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Jeu 4 Juil 2013 - 7:48

Salut le Québécois rendeer 

Tout a fait, et la plupart des vérités sont observables dans la vie (l'existence, l'expérience).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1124
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Les ponctuations dévotes   Sam 13 Juil 2013 - 10:17

J'ai divisé le fil http://forum-interreligieux.forumgratuit.be/t189-le-sujet-principal-des-messages-de-dieu
En effet, ces formules de respect qu'emploient les croyants méritent qu'on en discute, dans le respect de tous.
Witch



pauline.px a écrit:

Le Christ est ressuscité !
 heu...
Quel rapport avec la discussion ?  Tu veux peut-être dire que c'est ta réponse à la question du fil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1730
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Sam 13 Juil 2013 - 10:41

C'est sa façon de saluer, je pense. Comme les Autrichiens qui disent "Grüss Gott". he oui 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1124
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Les ponctuations dévotes   Sam 13 Juil 2013 - 11:00

pour se saluer entre personnes de la même croyance, je comprendrais, mais pour les autres, ça n'a aucun sens; c'est même carrément ridicule.
C'est comme si moi je commençais tous mes messages par "youpiii j'ai compris que les religions sont des arnaques".


PS je vais demander aux modos qu'on divise ce fil parce que ce sujet est récurrent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1730
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Sam 13 Juil 2013 - 11:17

Le sujet du fil était : le sujet principal des messages de Dieu et il était dans la catégorie "La foi en question". Donc l'assertion, pour dérangeante qu'elle soit, n'était pas déplacée.
Je ne vais pas répondre à la place de pauline.px , peut-être voulait-elle dire autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1124
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Le fond et la forme   Sam 13 Juil 2013 - 11:26

bah, cela ne me dérange pas vraiment, mais cela donne une couleur au message qui, en général, est mal perçue par ceux qui ne partagent pas la foi. C'est vrai aussi pour les musulmans qui ajoutent toutes sortes de lettres chaque fois qu'ils prononcent un nom "sacré"

Je ne parle donc pas de pauline spécialement, mais de tous ceux qui emploient ces "ponctuations".
Dans un forum multi-confessionnel, je pense qu'il faut s'adapter aux autres, et ce n'est pas une marque de respect que de risquer de les indisposer en affichant de façon si "envahissante" des phrases qui n'ont rien à voir avec le sujet. Cela ne favorise pas le dialogue.

Pauline est une personne adorable que j'aimerais rencontrer: elle est d'une grande douceur, culture et finesse d'esprit.
Mais sa façon de s'exprimer ferme la porte du dialogue: elle le constate partout où elle va, et où je l'ai lue.

Se remettre en question de temps en temps n'est pas mauvais. D'abord définir le but: échanger, ou témoigner ?
La réponse s'impose alors. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fond et la forme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fond et la forme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le « beau procès » de Pierre Cauchon : Le fond et la forme. (complet)
» exam histoire et droit commercial
» SEP: traitement de fond dés le début!
» Forme d'une Facture
» Forme ou rythme en écriture?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum interreligieux  :: Que crois-tu ? :: Dialogue entre croyants-
Sauter vers: