Forum interreligieux

Espace d'échanges entre croyants et non-croyants
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Taisen Deshimaru (le rire du trigre) et le zazen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aldebert Després
Hôte
Hôte


Messages : 33
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 48
Localisation : Pays de Vaud

MessageSujet: Re: Taisen Deshimaru (le rire du trigre) et le zazen.   Ven 28 Mar 2014 - 22:30


Il s'est fait passer pour maitre, alors qu'il n'a seulement reçu l'intronisation de moine de son maitre...
L'intronisation de maitre à maitre se nomme l' "inka shomei"...

Ses plus ancien disciple français, dont un certain Roland Reich, sont allés au Japon après le décès de Taisen Deshimaru pour recevoir cette intronisation ou transmission de la part d'abbé de monastère japonais soto...

Question zazen Deshimaru: ce dernier a introduit après une demi-heure de silence soto... un quart d'heur ou plus de sermon/précherie/conseil... alors que les méditants sont tenus au silence. Seul le chef présent au zazen a le drot de parler et parle. C'est une forme d’endoctrinement.

J'ignorais d'ailleurs que ce sieur Deshimaru était aussi controversé au Japon-même....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Taisen Deshimaru (le rire du trigre) et le zazen.   Ven 28 Mar 2014 - 22:36

Il faudrait que je relise le bouquin, ça fait quand même un bail. Dans mes souvenirs, il avait eu du mal à recevoir une certaine reconnaissance du côté japonnais pour développer son œuvre en Europe.

Edit

Après une lecture en diagonale, voici ce qu'écrit Marc de Smedt dans son bouquin. Il parle d'un voyage au Japon pour un congrès zen.

"C'est la première année que Taïsen Deshimaru est reconnu et invité comme maître Zen dans son pays. Devenu moine par conviction, hors de toute hiérarchie, parti en Europe sans ordre de mission sinon celle qu'il ressentait en son cœur, il fut d'abord considéré ici comme un rigolo, un original un peu louf, pour ne pas dire une brebis galeuse. Mais le succès graduel de son action en France, la renommée que des livres qu'il écrivit en narrant son expérience lui valurent auprès du public japonais font que, douze ans après son départ, il est accueilli à l'occasion de ce congrès comme la vedette qu'il a su devenir."

"C'est mal connaître le bonhomme : les avantages, il veut bien s'en servir, mais foin de la récupération"

Dans la vingtaine de pages qui suivent on nous raconte notament que Deshimaru considère les moines de son pays comme des fonctionnaires, des moines professionnels; que le saké coule à flot parmi tous les participants; que le "maître" fait des esclandres même pendant sa conférences, etc.


Pourtant, les représentants du Soto Zen viennent le trouver pour lui proposer de financer ses projets ... à condition qu'il rentre dans le rang et professe un zen plus orthodoxe. Le ton monte, Deshimaru refuse : pas question qu'il se plie à leurs exigences, ou alors il fondera une autre religion. Les moines Soto ne veulent pas se séparer de lui et lui cèdent.

Naturellement tout ça est raconté par un disciple qui ne parle pas japonais et qui s'en tient à la version que lui rapporte son maître.

"Pour ma part, j'aurais presque préféré qu'il rompe et reste seul, non pas indépendant, car il l'était, mais sans attaches ecclésiastiques. Lui n'y tenait pas et avait beau vilipender ses pairs et supérieurs dans des termes à faire rougir un routier, il préférait ne pas rompre ce lien qui lui donnait un statut officiel. "


Dernière édition par lhirondelle le Ven 11 Avr 2014 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
zanshin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 70
Localisation : Nord-Est

MessageSujet: Re: Taisen Deshimaru (le rire du trigre) et le zazen.   Mer 9 Avr 2014 - 21:28


Bonjour,

Deshimaru reçoit l'ordination monastique peu de temps avant que son maître Sawaki tombe gravement malade. Celui-ci lui fait part de son souhait de voir le Zen se répandre dans le monde et lui demande de se rendre en Europe pour cela.

Suivant le vœu de son maître, Deshimaru se rend en France en 1967 par le Transsibérien. Arrivé à Paris, il travaille dans un magasin d'alimentation macrobiotique 1. Alors qu'il ne parle qu'un anglais rudimentaire, il pratique zazen dans l'arrière-boutique, ce qui attire à lui progressivement des disciples qu'il initie ainsi au Zen.

En 1975, alors qu’il enseignait au dojo qu’il avait fondé à Paris rue Pernety, Deshimaru reçut le shiho officiel de Yamada Zenji, abbé de Eihei-ji. En 1985, Niwa Zenji, abbé de ce même temple, lui conféra à titre posthume la dignité de zenji.

Deshimaru a fondé plus de 200 dojos en Europe, en Afrique du Nord et au Canada, ainsi que le temple de La Gendronnière (Association Zen Internationale ou AZI) dans la vallée de la Loire, qui devient le premier et le plus grand temple zen de toute l'Europe. D’après les registres du temple, il a ordonné plus de 500 moines et nonnes, et plus de 20 000 personnes ont, un jour ou l’autre, pratiqué à ses côtés. Le premier moine ordonné en France par Deshimaru fut Taigen René Joly (Prajñānanda).

Deshimaru est mort en 1982 au Japon d'un cancer du pancréas. Une partie de son corps est enterré au temple de La Gendronnière.

Après sa mort, trois de ses plus proches disciples ont été certifiés maîtres dans la tradition du zen soto, par Niwa Zenji, la plus haute autorité du zen à cette époque. Il s'agit de Stéphane "Kosen" Thibaut, Etienne "Mokusho" Zeisler (Décédé) et Roland "Yuno" Rech.
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Taisen_Deshimaru

Aldebert a écrit:
Un moine japonais ayant débarqué en Gaule à Paris un beau jour des années septante
Deshimaru se rend en France en 1967 par le Transsibérien. (Aldebert venait au monde trois ans plus tard).  Laughing 



_________________
«Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.portedumoinezen.com/
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Taisen Deshimaru (le rire du trigre) et le zazen.   Ven 11 Avr 2014 - 7:34

j'ai beaucoup apprécié les livres de lui que j'ai lu: des contes zen, le livre sur la méditation.

Il aurait effectivement été alcoolique à la fin de sa vie, tout comme Chögyam Trungpa dont j'apprécie aussi énormément les écrits, et je m'interroge sur ce sort parallèle .... Trungpa était si anti-conventionnel, tellement contre le "matérialisme spirituel" et la superstition... était-ce un moyen de se "désacraliser" aux yeux des autres, peut-être involontairement ? Je sens aussi cette envie de jouer au diable sur les forums pour éviter de passer pour une personne trop moralisatrice, pour casser cette image trop lisse que je donne facilement: c'est une pulsion intérieure, une sorte de révolte contre le "politiquement correct", de plus j'ai horreur qu'on m'admire, donc je comprends bien qu'ils se soient détruits d'un coté alors qu'ils sont encensés de l'autre.

C'ets une théorie: vous en avez d'autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Taisen Deshimaru (le rire du trigre) et le zazen.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Taisen Deshimaru (le rire du trigre) et le zazen.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Taisen Deshimaru, La pratique du zen
» Les cinq go-i (M° Taisen Deshimaru)
» Notes de Kodo Sawaki (commentaires Taisen Deshimaru)
» Taisen Deshimaru
» calligraphies de Taisen Deshimaru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum interreligieux  :: Que crois-tu ? :: Le vent de l'Orient-
Sauter vers: