Forum interreligieux

Espace d'échanges entre croyants et non-croyants
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Employer le terme propre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Employer le terme propre   Jeu 11 Avr 2013 - 15:08

Je reprends un texte que j'avais posté ailleurs, à cause de certaines confusion de vocabulaire. Peut-être que je vais m'y référer au cours de mes interventions.

L'église, sans majuscule, désigne un bâtiment dans lequel certains chrétiens se rassemblent pour prier.

L'Église, avec une majuscule, désigne l'ensemble de ceux qui croient en Jésus Christ, toutes confessions confondues.

Les confessions chrétiennes, c'est à dire les différentes branches du christianisme portent souvent le nom d'Église. Ainsi, il y a l'Église anglicane, l'Église arménienne, l'Église catholique-chrétienne (appelée aussi vieille-catholique), l'Église catholique romaine, différentes Églises évangéliques, l'Église gallicane, l'Église Réformée de France, l'Église Protestante Unie de Belgique, l'Église orthodoxe, etc. la liste n'est pas exhaustive.

Par extension, certaines religions non chrétiennes ont pris aussi le nom d'Église, puisque ce mot signifie "assemblée": l'Église antoiniste, l'Église de scientologie, etc.

Mais il n'existe pas, en tant qu'institution ou confession, d'Église française ou de France, d'Église belge ou de Belgique ou d'Église d'Amérique comme je l'entends trop souvent à la radio, à la télé, ... ces appellations ne peuvent désigner que les chrétiens, toute confessions confondues d'un pays, et non, par un abus de langage trop courant de d'Église catholique romaine d'un pays.

Les mots Église catholique (romaine) désigne l'ensemble de ses fidèles et non sa hiérarchie cléricale. Autrement dit, l'Église catholique (romaine), ce n'est pas le pape, les évêques et les curés. Quand on veut parler du pape, des évêques ou des curés, en général, on dit: le clergé catholique.
Quand on parle du pape et de la curie romaine, on dit: le Saint-Siège.

Le Vatican est un minuscule état d'opérette, ce n'est pas le pape et sa suite.

La chrétienté est un concept appartenant à une époque révolue, elle date du Moyen-Âge: l'ensemble des pays se reconnaissant comme chrétiens, grosso modo: l'Europe. C'est une conception tout à fait dépassée puisque aujourd'hui la quasi majorité des États européens connaissent la séparation de l'Église (la plus représentée de leur pays) et de l'État. Les convictions religieuses ou irréligieuses ne sont plus uniformes dans un pays donné: catholicisme, protestantisme, libre-pensée, judaïsme, orthodoxie, islam, bouddhisme, wicca, etc. Il y a une mosaïque de croyances en Europe. La chrétienté n'existe plus depuis la fin du XIXe siècle ou le début du XXe.

Le terme "religieux" employé pour une personne, dans une confession chrétienne, désigne quelqu'un qui s'est consacré à Dieu en faisant des vœux et non un clerc ou un prêtre (même si un religieux peut être prêtre).

Un curé de paroisse est rarement un religieux. Dans l'orthodoxie, les curés de paroisses sont des séculiers, ils n'ont pas fait de voeux, ils sont mariés et ont des enfants, les évêques sont des religieux: on les choisit parmi les moines.

Un pasteur (protestant) n'est pas un religieux. Un pasteur c'est quelqu'un qui a fait des études de théologie et qui est appelé par une communauté pour l'animer. Mais il arrive qu'un culte soit présidé par quelqu'un qui ne soit pas pasteur mais que la paroisse juge à même de remplir cette fonction. On emploie parfois les mots "clergé protestant" par facilité mais le terme n'est pas très heureux.


Dernière édition par lhirondelle le Jeu 11 Avr 2013 - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Jeu 11 Avr 2013 - 15:55

ouaip, il vaut mieux employer des thermes propres que des baignoires sales... langue

Puis-je, chère lhirondelle, me hasarder à faire une pitite suggestion ?

Merci infiniment. câlins

Mettre les termes propres en gras, parce que quand ils sont bien propres, autant qu'ils soient visibles.

Et une autre: se donner une définition pour athée, matérialiste, scientiste, agnostique, déiste, croyant, parce qu'il y a toujours des pugilats à leur propos ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Jeu 11 Avr 2013 - 16:14

Athée: qui ne croit pas en l'existence de Dieu ou de divinités.
Agnostique qui ne se prononce pas sur l'existence ou la non existence de Dieu, de divinités.
Déiste : qui croit en l'existence de Dieu indépendamment de tout texte sacré.

Pour le reste, je ne pense pas que cela doive poser de problème. Si besoin est, j'aurai recours au dictionnaire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Jeu 11 Avr 2013 - 16:30

ben dans le dictionnaire, justement on trouve beaucoup de définitions.

Athée peut être version "light", dans la pratique, c'est la plus courante: ne croit pas en dieu des religions, mais accepte la possibilité d'une "cause première" ou d'une "force structurante", voire d'un Grand Architecte (comme les franc-maçons athées, rite écossais)... et en version lourde: rejette toute possibilité de conscience en dehors du corps humain. Mais ceux là, je les appellerais "scientistes" . "Matérialiste" ne convient pas parce qu'il fait penser aux hédonistes...

Au départ, c'est la version "light" qui prévalait, mais j'observe que les dictionnaires glissent vers la version lourde...

Les discussions tournent surtout autours de cela, par exemple pour les croyants je suis une athées, pour les athées, je suis une croyante parce que je crois en l'esprit et la conscience en dehors de la matière... Or je suis athée version "light".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Jeu 11 Avr 2013 - 17:18

Ce que tu appelles forme light, ce serait plutôt du déisme: un dieu hors révélation, texte sacré, etc.

Scientisme : Attitude consistant à considérer que toute connaissance ne peut être atteinte que par les sciences, particulièrement les sciences physico-chimiques, et qui attend d'elles la solution des problèmes humains.
Matérialisme : (philosophie) Doctrine qui, rejetant l'existence d'un principe spirituel, ramène toute réalité à la matière et à ses modifications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Jeu 11 Avr 2013 - 17:23


je ne veux pas chicaner, mais le déiste croit vraiment en un dieu "personnel", conscient, peut-être autant qu'un croyant.

L'athée "light" s'approcherait plutôt du monisme ou du panthéisme, par exemple, ou alors de l'agnosticisme. Le terme athée dit bien "sans dieu".

Bon, je dis ça, je ne dis rien, mais c'est juste que si on donne une définition ici, quand la discussion se présente, on peut renvoyer les protagonistes ici, sinon il faut ré-écrire 10 fois la même chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Ven 12 Avr 2013 - 9:36

Schizophénie :
Citation :
La schizophrénie est une maladie mentale se développant généralement au début de la vie adulte. Elle est caractérisée par des difficultés à partager une interprétation du réel avec les autres, ce qui entraine des comportements et des discours bizarres, parfois délirants.

Le terme de « schizophrénie » provient du grec « σχίζειν » (schizein), signifiant fractionnement, et « φρήν » (phrèn), désignant l’esprit. Il doit être compris au sens de fractionnement de l'esprit avec le réel et non pas comme une dissociation de l'esprit en plusieurs parties. Ainsi, la schizophrénie ne doit pas être confondue avec le phénomène de personnalités multiples, qui concerne les troubles dissociatifs de l'identité. L'amalgame est pourtant courant, et le terme schizophrénie (ou ses dérivés) est souvent utilisé à tort, notamment dans la presse ou le cinéma, pour désigner une entité aux facettes multiples ou antagonistes ou un tiraillement entre des propos contradictoires.
(...)
Au départ, elle se manifeste principalement par un sentiment d'étrangeté, une bizarrerie, des intérêts étranges, ésotériques, voire un sentiment de persécution. Ceci aboutit au développement d'un délire paranoïde. On retrouve une désorganisation de la pensée et du discours. Dans 20 à 30% des cas, la personne peut avoir des hallucinations, surtout auditives. Ces voix imaginaires (souvent les mêmes), parlent au malade pour commenter ses actes et ses choix. La schizophrénie engendre aussi des dysfonctionnements cognitifs, sociaux et comportementaux qui évoluent avec des phases aiguës, et des phases quasi asymptomatiques
http://fr.wikipedia.org/wiki/Schizophr%C3%A9nie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Ven 12 Avr 2013 - 10:38

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 14 Avr 2013 - 20:03

Antithéisme: le mot peut avoir plusieurs significations selon le contexte. Il peut désigner une forme d'athéisme militant qui combat les organisations confessionnelles et l'idée-même de Dieu

Anticléricalisme : idéologie qui refuse ou se montre très critique envers toute forme de présence ou d'ingérence du clergé, dans l'organisation de la vie publique.

Pour éviter de mettre le mot "religieux" à toutes les sauces :
Clergé : Ensemble des ecclésiastiques consacrés d'une nation, d'un diocèse, d'une ville, d'une paroisse, d'une communauté ou équipe sacerdotale

Ecclésiastique
: Qui appartient à l'Église comme membre du clergé.

Le dictionnaire ressemble à un ouroboros, un serpent qui se mord la queue !

Un clerc ou un ecclésiastique est une personne qui a reçu une habilitation, etc. qui fait de lui un ministre du culte. Le ministre du culte est celui qui préside un culte rendu à la divinité, au sein de son organisation confessionnelle. Ministre peut aussi s'employer seul dans le même sens, dans certains contexte. A l'origine, le mot ministre signifie "serviteur".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
né de nouveau
désinscrit
désinscrit


Messages : 108
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 50
Localisation : PERIGORD

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 14 Avr 2013 - 20:49

lhirondelle a écrit:

Déiste : qui croit en l'existence de Dieu indépendamment de tout texte sacré.
Pour moi un déiste est avant tout quelqu'un qui croit en un Dieu qui n'intervient pas dans les affaires des hommes.
Connaissez-vous cette chanson de Béranger, c'était en 1821, j'étais jeune à l'époque bon papa pour moi c'est le type même du texte déiste.

Spoiler:
 
Les théiste (dont je fais partie) à l'opposé croit en un Dieu qui Se soucie de Sa création.
Bonne soirée,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 14 Avr 2013 - 20:58

C'est exact quoique parfois les deux termes sont utilisés comme des synonymes.

Le déiste pense que Dieu n'intervient pas dans l'histoire des hommes.
Le théiste croit que Dieu s'en soucie. Il y a des théistes religieux qui appartiennent à une religion déterminée et des théistes philosophiques, adeptes d'une religion naturelle, qui n'ont pas de références confessionnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
né de nouveau
désinscrit
désinscrit


Messages : 108
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 50
Localisation : PERIGORD

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 14 Avr 2013 - 21:39

Ca commence à devenir inquiétant cette manie d'être d'accord tous les deux Lhirondelle, je ne suis pas habitué énervé
Je plaisante, j'aime beaucoup l'ambiance respectueuse de ton forum.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 5 Mai 2013 - 21:13

Peut-être aurons-nous une divergence de point de vue sur ce point-là :

Chrétienté
: Ensemble des nations d'obédience chrétienne. Spéc. Communauté chrétienne située en pays non chrétien.
La définition est copiée du TLF
Christianisme: Religion chrétienne, fondée sur la personne et la parole de Jésus-Christ.

Antijudaïsme
[chrétien] : attitude qui consiste à dénigrer, à ridiculiser la religion juive, le judaïsme [pour promouvoir le christianisme]. Affirmer que le Dieu de l'ancien testament est sévère mais que celui du nouveau est miséricordieux, par exemple, relève de l'antijudaïsme. Traiter les usages israélites de superstition, également. La théologie de substitution est antijudaïque.

Antisémitisme forme de racisme dirigé contre les juifs, à cause de leur appartenance à un groupe ethnique ou tenu pour tel, et non à cause de leur religion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
spin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Lun 6 Mai 2013 - 20:18

lhirondelle a écrit:

Antijudaïsme [chrétien] : attitude qui consiste à dénigrer, à ridiculiser la religion juive, le judaïsme [pour promouvoir le christianisme]. Affirmer que le Dieu de l'ancien testament est sévère mais que celui du nouveau est miséricordieux, par exemple, relève de l'antijudaïsme. Traiter les usages israélites de superstition, également. La théologie de substitution est antijudaïque.
Hmm, alors on peut dire que l'antijudaïsme a été la doctrine officielle catholique à partir de 1199 et jusqu'à Vatican II : "[Aucun chrétien] ne les saisira, emprisonnera, battra, blessera, torturera, mutilera, tuera, frappera à coup de bâton ou de pierres ni ne leur infligera de violences… (…) Comme Caïn, on ne doit jamais les exterminer : au milieu des autres nations ils doivent garder leur race et leur qualité de peuple. Ils confirment ainsi par la malédiction pesant sur eux la mort et la victoire de Jésus-Christ et sont le témoignage vivant de sa vérité" (Constitution Licet perfidia Judaeorum, du Pape Innocent III). Enfin, il faudrait en discuter ailleurs que sur un fil de définitions...

à+

_________________
"De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ?" (Vivekananda)
http://pagesperso-orange.fr/daruc/ http://bouquinsblog.blog4ever.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanshin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 70
Localisation : Nord-Est

MessageSujet: Prêtre   Sam 22 Juin 2013 - 23:32

lhirondelle a écrit:
Le terme "religieux" employé pour une personne, dans une confession chrétienne, désigne quelqu'un qui s'est consacré à Dieu en faisant des vœux et non un clerc ou un prêtre (même si un religieux peut être prêtre).

Alors un prêtre n'est pas forcément un religieux, c'est-à-dire "quelqu'un qui s'est consacré à Dieu en faisant des vœux" ?
Je croyais qu'un prêtre était justement une personne ayant fait des vœux...Shocked
Alors qu'est-ce que c'est un prêtre...?



_________________
«Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.portedumoinezen.com/
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 23 Juin 2013 - 0:36

Non, un prêtre (catholique ou orthodoxe) n'est pas forcément un religieux (même si certains religieux peuvent être prêtre)
Le prêtre séculier ne prononce pas de vœux, il fait des promesses.
Ce qui fait de lui un prêtre est l'ordination. (le religieux fait profession)
Le sacrement de l'ordre est conféré par l'évêque et il fait passer de l'état laïc à l'état clérical. 
Avant de devenir prêtre, le candidat est d'abord ordonné diacre, il peut remplir certaines fonctions lors de l'eucharistie (la messe) et bénir les mariages.
Quand il est devenu prêtre, il peut célébrer l'eucharistie et écouter les confessions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 23 Juin 2013 - 6:33

en effet, mon frère a d'abord été religieux pendant des années (moine) puis il a étudié la théologie et est devenu prêtre en plus.

Je vois dans le dictionnaire deux "religieux", comme substantif est une personne qui a prononcé des vœux de religion, qui s'est engagée à suivre une règle autorisée par l'Église. (TLF)

C'est curieux parce que quand on dit une religieuse, on voit tout de suite ce que c'est nonne, mais pour un homme on dira: un jésuite, un moine, plutôt que "un religieux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 23 Juin 2013 - 7:01

Ca se compliquera pour les femmes quand il y aura des prêtresses... au passage il y a déjà des diaconesses, mais je ne suis pas sûr que ce soit exactement l'équivalent de "diacre".

à+

_________________
"De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ?" (Vivekananda)
http://pagesperso-orange.fr/daruc/ http://bouquinsblog.blog4ever.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 23 Juin 2013 - 8:18

Il n'y a pas de diaconesse chez les cathos. Il y en a eu au tout début de l'Eglise quand le baptême des adultes étaient monnaie courante. Il fallait se déshabiller entièrement pour entrer et se plonger dans le baptistère. Donc, on avait besoin de femmes pour baptiser d'autres femmes.
Quand cette pratique s'est éteinte, le ministère des diaconesses a disparu aussi.
Il a été question de le réintroduire, mais l'idée qu'une femme puisse avoir accès à l'autel a fait un tollé. Les pontes du catholicisme ont rétorqué qu'une diaconesse n'avait jamais fait le même boulot qu'un diacre et que le ministère ordonné, c'était pour les hommes.

Chez les protestants, un diacre est quelqu'un qui s'occupe des pauvres de la paroisse. Ce ministère est aussi ouvert aux femmes. Il existe également des communautés de diaconesses qui sont le pendant des religieuses dans les autres confessions chrétiennes.


Dernière édition par lhirondelle le Dim 23 Juin 2013 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 23 Juin 2013 - 8:27

ma soeur est prêtre dans "la communauté des chrétiens", qu'elle refuse de qualifier de "protestante". Cette communauté a été fondée par des disciples de Steiner, et est donc fort proche des anthroposophes.
Elle a étudié 4 ans, et tient une paroisse.

http://www.la-communaute-des-chretiens.org/

Je vais ouvrir un fil à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Dim 23 Juin 2013 - 12:07

Leela a écrit:
C'est curieux parce que quand on dit une religieuse, on voit tout de suite ce que c'est nonne, mais pour un homme on dira: un jésuite, un moine, plutôt que "un religieux".
Les gens disent trop facilement "moine" pour désigner certains religieux en habit qui n'en sont pas. Un franciscain, un prémontré, un dominicain, etc. ne sont pas moine, ce sont des religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Jeu 27 Mar 2014 - 16:06

levergero a écrit:
Ces deux termes ont la même signification : "confession : appartenance à telle ou telle religion". On dit couramment religion catholique et religion protestante...Peu importe.
Le christianisme est une religion, le catholicisme, le protestantisme, l'orthodoxie, etc. sont des confessions. Very Happy
Confession :
— Proclamation écrite, formulaire contenant des articles de foi.
— famille religieuse
=> http://www.cnrtl.fr/definition/confession

Religion

— Rapport de l'homme à l'ordre du divin ou d'une réalité supérieure, tendant à se concrétiser sous la forme de systèmes de dogmes ou de croyances, de pratiques rituelles et morale.
—  Forme particulière que revêt pour un individu ou une collectivité cette relation de l'homme au divin ou à une réalité supérieure.
— Ensemble des croyances relatives à un ordre surnaturel ou supra-naturel, des règles de vie, éventuellement des pratiques rituelles, propre à une communauté ainsi déterminée et constituant une institution sociale plus ou moins fortement organisée.
=> http://www.cnrtl.fr/definition/religion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Aldebert Després
Hôte
Hôte


Messages : 33
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 48
Localisation : Pays de Vaud

MessageSujet: '   Ven 4 Avr 2014 - 2:39

Il manque les termes employés en bouddhisme et hindouisme. Cela vous intéressent-ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Ven 4 Avr 2014 - 8:29

Bien sûr ! J'ai ouvert ce fil avec des choses que je connaissais, mais je ne connais pas tout et les contributions des internautes sont les bienvenues  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Aldebert Després
Hôte
Hôte


Messages : 33
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 48
Localisation : Pays de Vaud

MessageSujet: Re: Employer le terme propre   Ven 4 Avr 2014 - 13:08

Bouddha avec la première lettre en minuscule est un terme sanscrit signifiant en français "éveillé", donc éveillé comparativement aux autres personnes  endormies. Donc il s'agit d'une personne éveillé à une partie de sa conscience ou de son esprit endormi chez les gens endormis. Il ne s'incarne plus du tout en humain après son trépas.

Ça peut aussi signifier une des caractéristiques de sagesses... ou une des caractéristique de la conscience éveillée.... Donc avec un sens plus abstrait donc il n'est guère possible de s'en rendre compte pour l'endormi que je suis.

Le Bouddha avec la première lettre en majuscule se réfère a l'éveillé historique, à avoir Siddharta Gautama. Il est aussi appelé l'Eveillé Gautama ou l'Eveillé tout court.

Le bodhisatva
Terme sanscrit pour "héros de l'éveil". Dans le grand véhicule - mahayana- théologiquement, il s'agit d'un bipède presque éveillé, donc refusant le point de non-retour d'éveil (bouddha) pour aider autrui à s'éveiller ou autres aides jusqu'au dernier éveillés. Par extension, le célèbre dalaï-lama en fait partie. Au fils des âges, une multitude de bodhisattvas est apparue, et beaucoup de gens les prient et font appel à eux... Ça ressemble curieusement aux saints du catholicisme.

Dans le petit véhicule - hinayana - il s'agit de toute personne non éveillée et aspirant à s'éveiller.

Moine : homme sous les ordres monastiques avec mode de vie et règles similaires aux moines catholiques.

Lama :   prêtre laïc/laïque  ou  moine/nonne prêtre.

Yogi : laïc ou moine faisant des yogas de postures, respirations et visualisation, que ce soient en ermitage ou chez lui.

Yoguini : laïque ou nonne faisant des yogas de postures, respirations et visualisation, que ce soient en ermitage ou chez lui.

Mala:  Chapelet

zanshin a écrit:
lhirondelle a écrit:
Le terme "religieux" employé pour une personne, dans une confession chrétienne, désigne quelqu'un qui s'est consacré à Dieu en faisant des vœux et non un clerc ou un prêtre (même si un religieux peut être prêtre).
Alors un prêtre n'est pas forcément un religieux, c'est-à-dire "quelqu'un qui s'est consacré à Dieu en faisant des vœux" ?
Je croyais qu'un prêtre était justement une personne ayant fait des vœux...Shocked
Alors qu'est-ce que c'est un prêtre...?

bon papa Dans le catholicisme, un prêtre a fait des vœux de prêtre et non de moine. Donc un prêtre n'est pas un moine.
Un religieux est synonyme de moine... Par conséquent, un religieux et un moine, et un moine est un religieux. Il est aussi dit en cette religion que "quelqu'un qui s'est consacré à Dieu" est moine, c'est une forme alambiquée et détournée pour désigner quelqu'un étant devenu moine.

Dans le bouddhisme, un moine peut aussi être un prêtre, donc un lama en tibétain. Par conséquent un moine n'est pas forcément un lama, et de loin !

Note de la mod'
Merci de ne pas poster de messages consécutifs le même jour, mais d'éditer le message précédent.
Lyre des dieux.


Dernière édition par Aldebert Després le Ven 4 Avr 2014 - 22:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Employer le terme propre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Employer le terme propre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Employer le terme propre.
» Dois-je employer le terme d'émétophobe pour mon cas?
» "Sens propre" "sens impropre" selon Guillaume
» Employer les termes propres
» Terme du Sujet d'une dissertation en droit social

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum interreligieux  :: Que crois-tu ? :: La foi en question-
Sauter vers: