Forum interreligieux

Espace d'échanges entre croyants et non-croyants
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le célibat des les prêtres catholiques romains en question

Aller en bas 
AuteurMessage
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 55
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Le célibat des les prêtres catholiques romains en question   Mar 28 Juil 2015 - 12:44


Je commence par poster cette vidéo d'Envoyé Spécial tout en restant consciente des limites de ce genre d'émissions. On sent à quelques détails que les investigateurs ne maîtrisent pas le sujet.
J'ai dû rire en entendant la journaliste commenter : Elle (la concubine du prêtre) a téléphoné directement au presbytère.
Le presbytère c'est la maison où habite le curé.
Elle a voulu dire certainement l'évêché, là où réside l'évêque et ses collaborateurs.

Il y a aussi un très fantaisiste : au moyen-âge, on recrute les prêtres parmi les moines.
Ah oui ? Dans quel film ?

Ça montre qu'elle utilise un vocabulaire qu'elle ne connaît pas.

Au moyen-âge, on a commencé à ordonner systématiquement les moines choristes, c'est à dire les moines qui savaient lire et écrire et priaient l'office (en latin). Les moines lais (laïcs) ou convers, étaient d'origine paysanne, travaillaient dans les champs et récitaient des paters. Mais les moines restaient dans leurs monastères, ils n'étaient pas curés de paroisse.

C'est aussi au moyen-âge qu'on a vu apparaître les ordres mendiants et les prémontrés. Ces religieux ont parfois assurés des tâches de curés de paroisses.

Contrairement à ce que beaucoup croient, le prêtre diocésain, séculier, ne fait pas de vœux. Il promet le célibat à l'évêque, mais ce n'est pas un religieux.
Le religieux fait des vœux. C'est le fait de prononcer ces vœux qui fait de lui un religieux.

Un prêtre séculier concubinaire et un religieux concubinaire, ce n'est pas la même chose.
Le célibat du clergé, ce n'est jamais qu'une loi d'Eglise qui pourrait un jour être abolie.
Mais un religieux qui ne vit plus son voeu de chasteté, mieux vaut pour lui de quitter son ordre ou sa congrégation.

Les journalistes font facilement la comparaison avec le protestantisme où les pasteurs se marient, ou avec l'orthodoxie qui ordonne des hommes mariés, mais ils ignorent qu'ils existent des (petites) Eglises très proches du catholicisme, voire catholiques non-romaines, qui ont un clergé marié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Pitchounette
Vieil habitué
Vieil habitué
avatar

Messages : 691
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 73
Localisation : Dans le ciel avec un pied sur terre .

MessageSujet: Re: Le célibat des les prêtres catholiques romains en question   Mar 28 Juil 2015 - 17:57

Je vous donne mon avis et ensuite pensez ce que vous voulez , c'est ridicule le célibat des prêtres et inhumain le Seigneur dit dans la Bible " Il n'est pas bon que l'homme reste seul " .

Il y a un magnifique livre qui s'intitule , " Les compagnes de l'ombres " je ne sais plus qui la écrit ce sont plusieurs histoires et témoignages de ses femmes , qui ont aimés un prêtre et ont du vivre dans l'ombre toutes leur vie avec leur chagrin , difficulté , impossibilité pour les enfants d'être reconnus , et le chantage de l'église catholique envers les prêtres qui par amour ont pris une compagne .

_________________
" L'amitié , c'est de l'amour moins les ailes "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 55
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: Le célibat des les prêtres catholiques romains en question   Dim 13 Jan 2019 - 9:34

Christophe et Valérie sont tombés amoureux l'un de l'autre. Ils ont d'abord vécu une relation (mal )
cachée et puis il a fallu prendre une décision.
Des dénonciations anonymes ont poussé l'évêque à mettre le curé au pied du mur. Il a choisi son amour.

La version courte


La version longue


Ils se connaissent à l'école, une école privée catho. Il ignore qui est son père, sa mère est possessive, voire castratrice. Elle connaît plusieurs déboires sentimentaux et se retrouve seule avec plusieurs enfants.

Elle décide de mettre son fils chez les scouts et passe par le curé, un curé en soutane mais sympathique. Ils ne se reconnaissent pas, mais en discutant ensemble, ils se rendent compte qu'ils ont fréquenté la même école et se trouvaient dans la même classe à la même époque.

Ils tombent amoureux l'un de l'autre et entretiennent une relation secrète. Mais, à mon sens, ils ont été un peu naïfs et pas assez discret. Ce n'est pas parce qu'on retire la soutane qu'on devient méconnaissable !

Cancans, insultes, c'est elle qui casque. Naturellement, ça vient de la part de ceux qui ne mettent les pieds à l'église que tous les 36 du mois.

Convoqué plusieurs fois à l'évêché, il commence par nier. Mais la dernière fois, il craque. Il doit quitter le ministère sans tambour ni trompette. Pas le droit à une messe d'adieu.

Aujourd'hui, ils sont mariés civilement. Perdre le statut de curé, c'est perdre aussi son maigre salaire, se retrouver au chômage et galérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le célibat des les prêtres catholiques romains en question   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le célibat des les prêtres catholiques romains en question
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mariage des prêtres
» missions rechristianisatrices de prêtres catholiques dans les districts de l'Ain de 1790 à 1801
» Une québécoise ordonnée pretre catholique....
» la Dime et les offrandes
» Mariage/célibat des prêtres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum interreligieux  :: Que crois-tu ? :: Enfants d'Abraham-
Sauter vers: