Forum interreligieux

Espace d'échanges entre croyants et non-croyants
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La théorie du genre qui n'a jamais existé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mister Be
Habitué des lieux
Habitué des lieux
avatar

Messages : 551
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Belgique Hainaut

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Jeu 4 Sep 2014 - 23:00

Evidemment que d'autres critères rentrent en ligne de compte mais désolé de le dire,mes enfants sont la concrétisation de l'amour que ma femme et moi nous nous donnons mutuellement!
Mais on devie du sujet qu'est le "gender"...
Au nom de l'égalité devrait-on interchanger les rôles?

En 1966, suite à une opération chirurgicale ratée, le petit Bruce Reimer, âgé de neuf mois, a le pénis irrémédiablement endommagé. Ses parents, ne sachant que faire, finissent par se tourner vers le Pr. John Money qui pensait que l’identité sexuelle des enfants, garçon ou fille, était suffisamment plastique durant les premières années de la vie, pour permettre de réassigner un nouveau genre à un enfant, grâce à un suivi médical (prise d’hormones), psychologique (une thérapie) et culturel (rôle de l’environnement et des parents).

Le Pr Money finit par convaincre les parents du petit Bruce qu’il était tout à fait possible de changer le sexe/genre de leur enfant. C’est ainsi qu’il entreprit de transformer le petit Bruce, âgé alors de 22 mois, en « Brenda ».

Il souhaitait, grâce à cette expérience, apporter la preuve de la validité de ses thèses sur la « flexibilité de la division sexe/genre ».

Read more at http://www.theoriedugenre.fr/?Le-documentaire-le-tragique-destin#YG8fBR1fz2FI1Dbb.99

http://www.theoriedugenre.fr/?Documentaire-le-tragique-destin-du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Ven 5 Sep 2014 - 0:28

il y a beaucoup de patineurs artistiques, et je les trouve très beaux. Pourquoi un homme ne pourrait-il pas faire des mouvements harmonieux, élégants ?. Par contre je trouve le rugby brutal et dangereux aussi bien pour les hommes que pour les femmes. C'est laid et violent, jene voudrais jamais d'un copain qui le pratique.

Le rugby féminin existe VOIR ICI c'est déjà plus joli.

Il est prouvé depuis bien longtemps que les relations sexuelles sont utiles pour souder un couple, et donner ainsi plus de chances aux enfants d'être bien soignés. Exit l'argument de "faire des bébés". Certains animaux le pratiquent aussi dans ce but, et de toutes façons, quand ils le font, ils ne "savent" pas pourquoi, ils suivent leur impulsion, c'est tout..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1724
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Ven 5 Sep 2014 - 16:57

Mister Be a écrit:
Evidemment que d'autres critères rentrent en ligne de compte mais désolé de le dire,mes enfants sont la concrétisation de l'amour que ma femme et moi nous nous donnons mutuellement!
Je ne vois pas pourquoi tu devrais en être désolé !
Citation :
Mais on devie du sujet qu'est le "gender"...
Le "gender" n'a jamais été employé dans le titre du sujet  langue

Citation :

Au nom de l'égalité devrait-on interchanger les rôles?
Qui a parlé de le faire ? Mais les "rôles" de qui, au fait ? Et quel "rôle" ?

Citation :
En 1966, suite à une opération chirurgicale ratée, le petit Bruce Reimer, âgé de neuf mois, a le pénis irrémédiablement endommagé. Ses parents, ne sachant que faire, finissent par se tourner vers le Pr. John Money qui pensait que l’identité sexuelle des enfants, garçon ou fille, était suffisamment plastique durant les premières années de la vie, pour permettre de réassigner un nouveau genre à un enfant, grâce à un suivi médical (prise d’hormones), psychologique (une thérapie) et culturel (rôle de l’environnement et des parents).

Le Pr Money finit par convaincre les parents du petit Bruce qu’il était tout à fait possible de changer le sexe/genre de leur enfant. C’est ainsi qu’il entreprit de transformer le petit Bruce, âgé alors de 22 mois, en « Brenda ».

Il souhaitait, grâce à cette expérience, apporter la preuve de la validité de ses thèses sur la « flexibilité de la division sexe/genre ».

Read more at http://www.theoriedugenre.fr/?Le-documentaire-le-tragique-destin#YG8fBR1fz2FI1Dbb.99

http://www.theoriedugenre.fr/?Documentaire-le-tragique-destin-du
Le cas est connu.
Il s'agissait bien de thèses sur la  "flexibilité de la division sexe/genre" et non de "théorie du genre".
Jamais au grand jamais, il n'a été question de faire de telles expériences sur des enfants, qui plus est, dans le cadre scolaire.

Et quand un enfant avec un sexe biologique déterminé prétend appartenir à l'autre sexe, que faudrait-il faire, à ton sens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Mister Be
Habitué des lieux
Habitué des lieux
avatar

Messages : 551
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Belgique Hainaut

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Dim 7 Sep 2014 - 12:25

Dieu que tu es chichiteuse!Une vraie gonzesse
Si je peux mettre cette vidéo qui illustre cette théorie du genre ou la suggère:





Ben la médecine a recourt à la chirurgie comme ça le corps et l'esprit sont en harmonie....quand la Bible dit que l'homme est comme D.ieu

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-changer-de-sexe-l-incroyable-transformation-12520.asp?1=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1724
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Dim 7 Sep 2014 - 21:40

Et toi, tu évites soigneusement de répondre aux questions, restant dans un flou artistique et te drapant de brumes ! mrgreen
Au passage, la barre chocolatée d'une vieille pub récupérée chez les Ricains est plus apte à faire baisser la glycémie qu'à la faire remonter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Mister Be
Habitué des lieux
Habitué des lieux
avatar

Messages : 551
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Belgique Hainaut

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Lun 8 Sep 2014 - 9:26

Ah bon je n'ai pas cette impression d'éviter de répondre aux questions mais bon c'est possible!
Ca permet d'être moins péremptoire et d'ouvrir le débat
Si je suis trop précis,je suis trop long et illisible mais tout le monde aura compris que dans ce topic on parle de la place de l'homme et de la femme dans la société qui est défini dès la naissance par le sexe et ensuite par l'éducation...

Je reviendrai plus tard sur cette notion- si c'est nécessaire- en prenant référance à ce qu'on a longtemps considéré de la misogynie chez Saul de tarse...

Si je suis désolé de le dire car ce que je dis semble obselète mais la finalité de l'acte sexuel est la pérrenité de l'espèce même si nous emballons tout cela de sacré et autres...

Si le "gender" n'a jamais été cité,il s'agit bien de cela en définitive!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1724
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Lun 8 Sep 2014 - 15:21

Je ne comprends pas très bien l'intérêt de citer un mot anglais quand on peut facilement le traduire.
Le fil de discussion a pour sujet celui-ci : des personnes s'insurgent contre l'introduction d'une dite "théorie du genre" dans les écoles françaises.
Il existe des études du genre, il y a une notion de "genre" en sociologie. Mais il n'existe pas de "théorie du genre".
Alors merci de ne pas servir un mot anglais pour faire genre "spécialisé", passez-moi le jeu de mot, mais qui n'a absolument aucune signification.
Pour en revenir au vrai fil de discussion, pourquoi une frange de la population s'offusque-t-elle qu'on veuille éviter de projeter des préjugés sociétaux sur base de la différence de sexe ?
En quoi est-il choquant de permettre à un petit garçon de jouer avec une poupée ? Ou de ne pas lui asséner des "ce sont les filles qui pleurent" ?
En quoi est-il choquant de permettre à une petite fille de jouer avec des jeux de constructions, des petites voitures, de grimper aux arbres, etc. ?
Pourquoi est-ce que des parents en viennent à s'envoyer des SMS fondés sur de fausses rumeurs pour s'inciter les uns les autres à retirer leurs enfants de l'école ?
Pourquoi un "ABC de l'égalité" a-t-il dégénéré sur une telle panique et a-t-il engendré des rumeurs les plus aberrantes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
kristof
Résident
Résident
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 08/04/2013
Localisation : France

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Lun 8 Sep 2014 - 19:48

C'est quoi cette histoire??
C'est en Belgique que ça c'est passé?..en France??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1724
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Lun 8 Sep 2014 - 22:34

En France, l'an passé, mais la rumeur a refait surface avec la rentrée scolaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Mister Be
Habitué des lieux
Habitué des lieux
avatar

Messages : 551
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Belgique Hainaut

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Mar 9 Sep 2014 - 10:43

Ah Lhirondelle...tu ne vas pas sicciter une polémique sur la traduction ou non d'un mot
Merci de rappeler le fil de la discussion que tout le monde avait compris...alors si la théorie du genre n'existe pas,pourquoi avoir une notion du genre et des études du genre?Pour en créer une?
Pour répondre aux questions posées....Il n'est bien sûr pas choquant qu'un garçon joue avec des poupées mais l'apprentissage d'être une bonne mère commence à la maternelle par les jeux,comme l'apprentissage du petit garçon à devnir un homme responsable commence aussi par les jeux
Que des enfants jouent "à papa et à maman" ,que le petit garçon par le jeu apprenne à aider la maman et que la petite fille apprenne à aider le papa....tout cela est normal
Quand on dit à un garçon:"cesse de geindre ou depleurer comme une fille"
On ne lui demande pas d'être insensible!
On lui demande de ne pas faire de la sensiblerie!
Je ne dis pas pour autant que les filles font de la sensiblerie mais leur sensibilité est toute différente des garçons
Les hommes viennent de Mars et les filles de Vénus...C'est bien connu!
Quand une fille grimpe aux arbres,ne dit-on pas que c'est un garçon manqué?Pourquoi?
Qu'une fille joue aux jeux de construction et il y a des femmes architectes,de plus en plus...oui mais comme architectes d'intérieures ...C'est mieux!
L'âme d'une maison n'est-elle pas la femme?

En réalité, les lesbiennes souhaitent une éducation indifférenciée entre les filles et les garçons, le plus tôt possible, chez les parents, les assistantes maternelles, la crèche, la maternelle, l'école primaire. Pourquoi? Parce que l'identité sexuée se forme avant 6 ans!

Elles veulent que ce soient les enfants qui choisissent librement leur genre féminin ou masculin indépendamment de leur identité sexuée "conditionnée" par leur anatomie! Voilà l'objectif de l'ABCD de l'Egalité...

le programme se poursuivra par une banalisation de l'homosexualité, c'est pourquoi la diffusion du film TOMBOY est associé à l'ABCD de l'Egalité.

http://www.theoriedugenre.fr/?Note-aux-parents-d-eleves-a-propos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1724
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Mar 9 Sep 2014 - 16:19

Citation :
.alors si la théorie du genre n'existe pas,pourquoi avoir une notion du genre et des études du genre?Pour en créer une?
La notion de genre relève de la sociologie.
Pour les études du genre, je te renvoie à l'article qui introduisait le débat. Ces études ne sont pas là pour créer une théorie mais pour faire un relevé d'observation.

Citation :
Quand on dit à un garçon:"cesse de geindre ou depleurer comme une fille"
On ne lui demande pas d'être insensible!
On lui demande de ne pas faire de la sensiblerie!
Je ne dis pas pour autant que les filles font de la sensiblerie mais leur sensibilité est toute différente des garçons
Comment pouvons nous déterminer que la sensibilité d'une fille est différente de celle d'un garçon, si on demande au garçon de ne pas exprimer la sienne par des pleurs. L'éducation réprime les pleurs chez le garçon et pas chez les filles. Alors comment affirmer qu'il s'agit d'un élément naturel (que l'on a en naissant ?)
Mon expérience de tous les jours dans les classes me prouvent le contraire : il y a des filles dures au mal et des garçon geignards. La fille n'est pas plus geignarde que le garçon par nature.
Citation :

En réalité, les lesbiennes souhaitent une éducation indifférenciée entre les filles et les garçons, le plus tôt possible, chez les parents, les assistantes maternelles, la crèche, la maternelle, l'école primaire. Pourquoi? Parce que l'identité sexuée se forme avant 6 ans!
Qu'est-ce que les lesbiennes viennent faire dans ce débat ?
Qu'est-ce que l'identité sexuée vient faire dans un projet où l'on ne veut pas projeter des à priori culturels sur les enfants selon leur sexe ? Dans un projet ou l'on ne veut pas projeter des idées préconçues d'adultes sur des enfants.
Le petit garçon ne va pas cesser d'être un garçon parce qu'il joue à la poupée et la petite fille ne va pas cesser d'être une petite fille si elle grimpe aux arbres.
Tu te rends compte qu'en tenant un pareil discours tu es en train de dire que c'est l'éducation qui fait de l'enfant un garçon ou une fille ? Pour le coup, la théorie du genre, tu es en train de l'écrire !


Citation :
Elles veulent que ce soient les enfants qui choisissent librement leur genre féminin ou masculin indépendamment de leur identité sexuée "conditionnée" par leur anatomie! Voilà l'objectif de l'ABCD de l'Egalité...
Cite-moi des points de ce programme qui appuient ce que tu affirmes.
Quel est le rapport entre le lesbianisme et le fait qu'un enfant aurait à choisir son "genre" ?
Je ne pense pas que tu aies compris cette notion de genre, en fait. Le genre c'est ce que notre culture a projeté sur notre sexe.  
Tu penses que si on ne fait aucune différence dans l'éducation  d'une fille et d'un garçon, ils n'auront plus d'identité sexuelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Mister Be
Habitué des lieux
Habitué des lieux
avatar

Messages : 551
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Belgique Hainaut

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Mar 9 Sep 2014 - 17:01

Un relevé d'observation dans quel but?

Bien sûr les exceptions font la règle...C'est évident
La cuisine attribuée aux filles alors que les grands chefs sont des hommes et idem en couture
La fille doit avoir un instinct maternel plus développé mais j'ai déjà vu le contraire...
Je confiais certains problèmes à ma mère et pas à mon père et vice et versa...
Personne n'est égale devant la sensibilité
En réprimant d'une certaine façon les pleures des garçons, l'éducation les pousse au dépassement(c'est mon opinion!)
Si fille et garçon sont différents physiologiquement,ils le sont psychologiquement aussi!

J'ai cité les Lesbiennes parce que ce sont elles qui revendiquent le mieux et le plus cette indifférenciation des sexes pour pouvoir mieux normaliser le projet d'adoption par exemple

« L’éducation neutre » puise ses racines dans les travaux de Judith Butler, philosophe et militante radicale Queer. Pour cette dernière, les enfants, en pratiquant certaines activités « jouent un rôle social » et obéissent à une logique qui « range » les individus à une place sexuelle prédéfinie. C’est ce que Judith Butler appelle « la performativité de genre ». Elle propose de se libérer progressivement de « ces assignations à résidence » sociale ou sexuelle » , grâce à la subversion des codes et des normes. Pour elle, la culture doit permettre de contrer les présupposés naturels et biologiques qui enferment les enfants dans le modèle masculin/féminin.

Et ça marche!

De nombreux pédopsychiatres et psychanalystes s’inquiètent du développement d’une telle pédagogie qui risque de perturber les enfants au moment où s’affirme et se construit leur identité sexuelle (entre 2 et 6 ans).

« La société, la culture, les médias, les contes de fées proposent aux enfants des héros et des jouets « sexués » qui sont autant de repères et de supports identificatoires » dont les jeunes enfants ont besoin.

« Marginaliser son enfant en lui refusant les normes sociales communément admises peut le rendre très malheureux » prévient Catherine Mathelin, psychanalyste d’enfants.

Au contraire de « l’éducation neutre » qui au nom de l’égalité finit par nier l’existence de différence entre les sexes, les psychanalystes préconisent, dans la lignée de travaux de Françoise Dolto « d’élever son enfant dans le génie de son sexe ».

Read more at http://www.theoriedugenre.fr/?L-education-neutre-une-lubie#2QxhIyvTbGq9cF35.99

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kristof
Résident
Résident
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 08/04/2013
Localisation : France

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Mar 9 Sep 2014 - 22:32

Salut Be et Zoizeau

Zoizeau a écrit:
Comment pouvons nous déterminer que la sensibilité d'une fille est différente de celle d'un garçon, si on demande au garçon de ne pas exprimer la sienne par des pleurs. L'éducation réprime les pleurs chez le garçon et pas chez les filles. Alors comment affirmer qu'il s'agit d'un élément naturel (que l'on a en naissant ?)
Il faut reconnaître qu'elle a raison ici Be kipuije

Le Zoizeau encore a écrit:
Mon expérience de tous les jours dans les classes me prouvent le contraire : il y a des filles dures au mal et des garçon geignards. La fille n'est pas plus geignarde que le garçon par nature.
Je dirais même que le féminin est plus rude que le masculin.
N'est-ce pas la femme qui prend la plupart du temps les décisions les plus durs?
N'est-ce pas elle qui a la charge de la souffrance d'accoucher?

Mr Be a écrit:
En réprimant d'une certaine façon les pleures des garçons, l'éducation les pousse au dépassement(c'est mon opinion!)
C'est une façon de voir les choses très intéressante ce que tu dis là

Et la raison pour moi, c'est parce que c'est le mâle   Qui est plus sensible en vérité.

Be a écrit:
« Marginaliser son enfant en lui refusant les normes sociales communément admises peut le rendre très malheureux » prévient Catherine Mathelin, psychanalyste d’enfants.
C'est le grand  danger il me semble, effectivement  marginaliser son enfant peut lui laisser de sacré séquelles.

Ce sujet est chaud bouillant , il est très dur d'effacer plusieurs millénaires d'éducation sans  faire de dommages collatéraux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Mar 9 Sep 2014 - 23:47


quand quelque chose est injuste dans la société, il est aberrant de perpétuer l'injustice par crainte de "se marginaliser".

Cela a été pareil en Indes avec les castes: on entend exactement les mêmes arguments des deux côtés.

Exactement les mêmes arguments.

Idem pour l'apartheid en Afrique du Sud, pour les esclaves noirs aux USA... je m'arrête là mais ma pensée continue plus loin...

Intéressant de constater que ce sont les mêmes qui militent pour légalité des droits des sexes, et pour l'égalité des droits des races... et des peuples...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1724
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Mer 10 Sep 2014 - 12:44

Mister Be a écrit:
Un relevé d'observation dans quel but?
De différencier l'inné et l'acquis.

Mister Be a écrit:
Bien sûr les exceptions font la règle...C'est évident
La cuisine attribuée aux filles alors que les grands chefs sont des hommes et idem en couture
La fille doit avoir un instinct maternel plus développé mais j'ai déjà vu le contraire...
Je confiais certains problèmes à ma mère et pas à mon père et vice et versa...
Personne n'est égale devant la sensibilité
En réprimant d'une certaine façon les pleures des garçons, l'éducation les pousse au dépassement(c'est mon opinion!)
Si fille et garçon sont différents physiologiquement,ils le sont psychologiquement aussi!
Parce que tu l'as décidé ?
Pour le moment, je n'ai rien d'objectif. Et mes relevés d'observations, c'est que sur  quatre classes de maternelles, à cette rentrée scolaire, les (rares) pleurs que j'ai eu venaient de petits garçons impressionnés par la nouvelle "madame". Les petites filles boudent parfois quand elles sont intimidées. Ne viens pas avec des "exceptions" quand je te relate ce que je vois sur le terrain.
Donc, selon toi, il faut endurcir les petits garçons mais pas les petites filles parce qu'ils sont différents psychologiquement. Ben justement, s'ils sont plus durs "naturellement", à cause de leur sexe, pas besoin de l'éducation pour ce faire.
J'ai des maternelles depuis six ans, petits garçons ou petites filles sont sensibles, timides ou pas, parce qu'ils sont ainsi par leur caractère natif et non à cause de leurs différences de sexe.




Mister Be a écrit:
J'ai cité les Lesbiennes parce que ce sont elles qui revendiquent le mieux et le plus cette indifférenciation des sexes pour pouvoir mieux normaliser le projet d'adoption par exemple

« L’éducation neutre » puise ses racines dans les travaux de Judith Butler, philosophe et militante radicale Queer. Pour cette dernière, les enfants, en pratiquant certaines activités « jouent un rôle social » et obéissent à une logique qui « range » les individus à une place sexuelle prédéfinie. C’est ce que Judith Butler appelle « la performativité de genre ». Elle propose de se libérer progressivement de « ces assignations à résidence » sociale ou sexuelle » , grâce à la subversion des codes et des normes. Pour elle, la culture doit permettre de contrer les présupposés naturels et biologiques qui enferment les enfants dans le modèle masculin/féminin.
Tu cites UNE lesbienne (du moins, je le suppose, parce que ce n'est pas dit explicitement) , et je ne vois toujours pas le rapport entre "L'ABC" pour l'égalité et le lesbianisme.
La phrase que tu cites parle de culture et non d'éducation. Elle parle de "contrer" alors que le programme sus-cité visait seulement à ne pas projeter d'a priori, de préjugés.
Tu ne fais aucune référence au programme "l'ABC pour l'égalité" dans cette citation.
Nulle part ailleurs, non plus. Donc, encore une fois tu contournes la question.




Mister Be a écrit:
Et ça marche!

De nombreux pédopsychiatres et psychanalystes s’inquiètent du développement d’une telle pédagogie qui risque de perturber les enfants au moment où s’affirme et se construit leur identité sexuelle (entre 2 et 6 ans).

« La société, la culture, les médias, les contes de fées proposent aux enfants des héros et des jouets « sexués » qui sont autant de repères et de supports identificatoires »   dont les jeunes enfants ont besoin.
Il n'a jamais été question de sabrer dans les sexes des poupées ou de refuser de lire des contes de fée.  Il n'a jamais été question d'empêcher les garçons à s'identifier à un personnage de fiction masculin ni les filles à un personnage de fiction féminin. Ça sort d'où, ce délire ?


Mister Be a écrit:
« Marginaliser son enfant en lui refusant les normes sociales communément admises peut le rendre très malheureux »  prévient Catherine Mathelin, psychanalyste d’enfants.
J'aimerais voir le contexte de cette citation. Il y a une différence entre une norme sociale communément admise et des préjugés sur les sexes. Dans une famille, on fera valoir, par culture familiale, qu'une fille est fragile par nature et que son compagnon est là pour la protéger et faire les travaux lourd. Et dans une autre famille, toujours par culture familiale, on expliquera à la fille qu'elle doit être forte, qu'elle doit savoir tout faire et faire face à toutes les situations car elle est pilier de la famille. La culture familiale des Durand poussera les filles à pleurnicher pour avoir ce qu'elles veulent, et celle des Dupond les poussera à mettre leur coeur en poche et leur mouchoir par dessus. Mais faible ou forte selon la culture familiale, cela ne respecte pas la nature (avec quoi elle est née) de l'individu spécifique et ce sont des a priori projetés par l'éducation.


Mister Be a écrit:
Au contraire de « l’éducation neutre » qui au nom de l’égalité finit par nier l’existence de différence entre les sexes, les psychanalystes préconisent, dans la lignée de travaux de Françoise Dolto « d’élever son enfant dans le génie de son sexe ».
Il n'a jamais été question de nier la différence entre les sexes.
Encore une fois, tu affirmes mais jamais au grand jamais tu ne fais référence au programme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   Mer 10 Sep 2014 - 18:51

les différences de caractère dûe au sexe n'apparaissent qu'à l'adolescence, et tournent autour de la fonction de reproduction (séduction..), mais pas au niveau du tempérament, des goûts, de l'ambition.... (c'est juste mon avis. Les observations de Simone de Beauvoir ne concernait que des pré-pubères....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La théorie du genre qui n'a jamais existé   

Revenir en haut Aller en bas
 
La théorie du genre qui n'a jamais existé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrella
» L'UNesco supporte la théorie du genre et l'enseigne aux professeurs???
» La théorie du Genre:L'église catholique riposte...
» Une nouvelle étude discrédite la théorie du genre....
» Qui est l'inventeur de la "théorie du genre" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum interreligieux  :: Actualités, arts et culture :: Actualités et société-
Sauter vers: