Forum interreligieux

Espace d'échanges entre croyants et non-croyants
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Samādhi -/- Jijuyû zanmai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zanshin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 70
Localisation : Nord-Est

MessageSujet: Samādhi -/- Jijuyû zanmai   Sam 28 Juin 2014 - 16:37



Pour évoquer le samãdhi de zazen / Jijuyû zanmai, au lieu de prendre le côté technique allons plutôt vers les images poétiques qui peuvent nous ouvrir des portes plus profondes.
Voici donc quelques mots d'un ancien maître zen : Menzan Zuihō (面山瑞方, 1683-1769)

Citation :
Par exemple on dit que la lumière du soleil ou de la lune nous font dire que ceci est une montagne, ceci est une personne, ceci est un chien. Mais, ça n’est pas le soleil ou la lune qui font ces différences, qui exercent cette discrimination, ça n’est ni le soleil ni la lune qui désignent : ceci est une personne, ceci est un chien, ceci est une rivière, ceci est une montagne. Non, les astres donnent la lumière de toutes les choses, toutes les identités se manifestent comme un miroir qui reflète ; ce miroir ne se soucie pas des différences qui existent entre les différentes images qui se reflètent dans le miroir.

Ce samâdhi c’est pareil, c’est juste de la lumière, il ne fait pas de différenciation. Si vous ne vous laissez pas envahir par les préoccupations de votre esprit, cette obscurité et cette confusion deviennent la lumière radieuse. C’est quelque chose comme l’éclat, comme la lumière qui est envoyée par une perle et qui revient à nouveau vers vous et vous éclaire. Cette lumière est aussi la lumière du soleil et de la lune, c’est aussi les montagnes, les rivières, les êtres humains, les chiens, etc., mais ça n’est pas le soleil ou la lune qui cherche à distinguer entre le soleil et la lune. C’est comme un miroir qui reflète ce qui apparaît devant, mais son esprit ne fait aucune discrimination. C’est de ce samâdhi dont nous parlons, de cette lumière qu’il s’agit de ne laisser ni s’obscurcir ni devenir confuse, parce qu’il n’y a pas de différenciation entre tout ce qui nous rapproche.

Dans son Zazenshin, Wanshi Zenji  a dit, au tout début de son poème : « Essence centrale de tous les bouddhas / Pivot essentiel de tous les patriarches / Ne pas toucher les choses, pourtant sentir, / Ne pas s’opposer aux circonstances, pourtant être illuminé. »


Menzan Zuihô / Jijuyû zanmai




NB : *Samâdhi (jap. Sanmai ou Zanmai), état de conscience non dualiste, caractérisé par l’union entre le “sujet“ et l’“objet“ de l’expérience ; seul subsiste le contenu de l’expérience. Cet état de conscience est souvent qualifié de “focalisation unique de l’esprit“.

*Wanshi Shôgaku (1091-1157)


*Menzan Zuihô (1683-1769) né à Higo (actuellement Préfecture de Kumamoto). Il est devenu moine au temple de Ryûchôin (Kumamoto). À l’âge de vingt et un ans, il se rendit à Edo (Tokyo), resta au Seishôji et pratiqua avec des maîtres éminents du zen Sôtô de l’époque, y compris Manzan Dôhaku, Sonnô Shûeki et Tokuô Ryôkô. Menzan reçut la transmission de Sonnô Shûeki.

_________________
«Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.portedumoinezen.com/
 
Samādhi -/- Jijuyû zanmai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HOKYO ZANMAI Le samadhi du miroir précieux
» Kōmyōzō -Zanmai - La lumière spirituelle, trésor de Samadhi
» Hôkyôzanmai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum interreligieux  :: Que crois-tu ? :: Le vent de l'Orient-
Sauter vers: