Forum interreligieux

Espace d'échanges entre croyants et non-croyants
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La démocratie en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lani Mateur
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 1017
Localisation : dans une station spatiale sur Umbriel

MessageSujet: La démocratie en question   Ven 28 Mar 2014 - 20:46

Le président chinois va bientôt débarquer en Belgique et les autorités ont une politique de séduction assez contestable devant le chef d'état. On en est à ôter des affiches publicitaires pour un spectacle chinois parce qu'il est organisé par Falun Dafa !


Citation :
A deux jours de l’arrivée du chef de l’Etat Xi Jinping, la pression chinoise est maximale sur les autorités belges.



Le président chinois Xi Jinping, qui atterrira dimanche pour une visite de trois jours en Belgique, ne tolérera aucune présence critique sur son chemin. Le régime communiste a d’ores et déjà trouvé d’efficaces exécutants à Bruxelles  : sur demande pressante de la Chine, les plus hautes autorités belges s’échinent à écarter tout manifestant des yeux présidentiels.

Les injonctions chinoises touchent également des secteurs plus inattendus. L’association belge du Falun Dafa et l’entreprise BHS Promotion ont reçu l’ordre, des polices de Bruxelles Nord et de Bruxelles Capitale Ixelles, de retirer les affiches d’un spectacle de danse chinoise qui se donnera au Théâtre national ! Les banderoles se trouvent aux abords de l’hôtel Sheraton, où pourrait loger M. Xi, et sur la route qu’il est supposé emprunter dans les rues de Bruxelles.
La police a fait marche arrière
Plusieurs personnalités politiques, dont le vice-président du Parlement européen Edward McMillan-Scott dans une lettre au bourgmestre Yvan Mayeur, ont posé la question de la base légale retenue par les autorités belges pour ordonner le retrait des banderoles. BHS Promotion s’apprêtait à obtempérer, quand la police a finalement fait, vendredi, machine arrière. “Mais on va quand même garder un œil”, indique Nicolas Schols, le président de l’association du Falun Dafa, alors que, quelques minutes plus tard, vendredi midi, un employé du Sheraton tentait d’en démonter une.

Pourquoi une image montrant l’élégant saut d’une danseuse chinoise indisposerait-elle le président Xi  ? Le spectacle de la compagnie Shen Yun, qui en est à sa troisième tournée en Belgique, est organisé par le Falungong, à laquelle le régime communiste chinois a déclaré une guerre sans merci. Où que la troupe se produise, les diplomates chinois font immanquablement pression pour que le spectacle soit annulé. Il faut dire que, s’il brosse magnifiquement 5 000 ans de civilisation chinoise, il montre aussi des pratiquants se faire torturer par les communistes, rapporte Nicolas Schols.

Pour les uns, ce mouvement de développement personnel ne se veut rien d’autre que pacifique et apolitique. Pour d’autres, il s’agit d’une dangereuse secte qui entraîne de nombreuses dérives. Comme le note Amnesty International, “quel que soit le statut de cette organisation, rien ne justifie les très graves atteintes aux droits humains perpétrées par les autorités chinoises à l’encontre de ses adeptes”.
“Les ordres venaient de très haut”
L’organisation de défense des droits de l’homme, qui avait pu manifester en marge de la visite de Barack Obama, a été pour sa part priée cette fois de laisser ses calicots dans ses cartons. “Nous voulions manifester le long du trajet du président chinois, mais la police nous a fait savoir, de façon officielle et non officielle, que nous n’y étions pas autorisés et que, si nous venions avec une pancarte critique, on nous la retirerait”, témoigne Philippe Hensmans, directeur de la section francophone d’Amnesty International Belgique. “On nous a dit que les ordres venaient de très haut.”

D’autres activistes se sont heurtés aux mêmes ordres des autorités belges. La Fédération internationale des ligues de droits de l’homme, associée à des mouvements de défense des minorités tibétaine et ouïghoure, avait l’intention de marcher vers le rond-point Schuman aux abords duquel M. Xi rencontrera lundi les présidents du Conseil européen Herman Van Rompuy et de la Commission José Manuel Barroso. “La police nous en avait d’abord donné l’autorisation oralement, avant de changer d’avis très récemment”, rapporte Vincent Metten, directeur européen de l’organisation International Campaign for Tibet. Lundi, dès midi, les manifestants, parmi lesquels on entendra le député CDH Georges Dallemagne et le président du Comité économique et social européen Henri Malosse, seront cantonnés à la place du Luxembourg. Où le président Xi est sûr de ne pas les voir ni les entendre…
http://www.lalibre.be/actu/belgique/ces-manifestants-et-banderoles-que-le-president-xi-ne-veut-pas-voir-53357182357037d45392e2ad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La démocratie en question   Ven 28 Mar 2014 - 20:47

Ce cirage de pompes a quelque chose d’écœurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: La démocratie en question   Ven 28 Mar 2014 - 20:51

je me disais aussi cela en écoutant les infos.
Mais cette attitude n'est pas nouvelle, cela a été pareil avec le Zaïre, et bien d'autres pays...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La démocratie en question   Ven 28 Mar 2014 - 20:54

Ils font ça pour garder les pandas ?  mrgreen 
Enfin, je ris jaune, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots, parce que là, on se demande où on vit.
Un dictateur va imposer ses normes dans notre pays, même si ce n'est que pour quelques jours et juste sur son passage, c'est déjà de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La démocratie en question   

Revenir en haut Aller en bas
 
La démocratie en question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le contrôle de constitutionalité des lois et la démocratie
» Question méthodologique sur le commentaire de texte
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Diacre question
» question nuit / sieste bébé 3 mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum interreligieux  :: Actualités, arts et culture :: Actualités et société-
Sauter vers: