Forum interreligieux

Espace d'échanges entre croyants et non-croyants
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Votre propre mort l’appréhendez-vous?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cloutier
Hôte
Hôte
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 22/04/2013
Localisation : Québec

MessageSujet: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Mer 29 Mai 2013 - 17:33

Pour l’appréhender ou pas, il faudrait savoir qu’est-ce que la mort? Est-ce un changement ou une destruction?
Il y a une quantité innombrable d’entités vivantes dans l’univers. Dans la courant du temps, la matière impliquée dans le vivant s’accroit, se complexifie, tend à la maturité, ensuite cette complexité décroit et la matière retourne dans son état d’origine donnant l’opportunité à d’autres entités de naître ou de renaître, toujours dans le courant du temps. Y-a-t-il quelque chose du plus que cela?
Par déformation professionnelle et aussi étant simple d’esprit, je me sers toujours d’un modèle physique, ensuite je transpose en y ajoutant le mot « méta » après. C’est toujours plus sûr de faire un développement à partir d’un modèle simple et vérifiable.
Par délire total, le modèle physique en question est se qui se passe dans une diode DEL (Diode électroluminescente) ou LED (Light Emitting Diode). Cette composante est partout dans les appareils électroniques. Comment peut-on comparer cette composante à la mort ou le processus de la vie?
Cette diode est faite avec deux substrats de silicium fusionnés en sandwich de façon à ce que la jonction des deux substrats soit injectée d’impuretés comme du gallium et de l’arsenic. Quand un courant passe à travers cette jonction, de l’énergie lumineuse est émise. Le courant(les électrons) passe normalement et également à travers la diode de l’entrée à la sortie et ne peut revenir en arrière. Le courant ne change pas de nature ni avant, ni après la diode. Comme dans une chute d’eau. L’eau reste toujours la même, qu’elle soit en haut ou en bas de la chute. Il y a seulement une émission d’énergie mécanique, thermique et sonore entre le haut et le bas.
Passons du côté « méta ». La vie et la mort, si on s’en tient à la matière, sont du pareil au même. Le courant du temps passe à travers la matière, celle-ci se complexifie à différents niveaux au dépend des niveaux inférieures de la matière. À un moment donné cette matière que l’on dit vivante retournera à son état initial. « Tu es poussière, et tu retourneras en poussière ». Dans ce changement d’état, de l’énergie « étrange pour ne pas dire sombre » ci dégage comme la diode DEL quand on fait passer du courant. Le courant du temps ou de la vie et le courant électrique de la diode sont analogues. La matière avant et après le processus reste toujours de la matière comme les deux substrats de silicium dans la diode. De la lumière est émise dans l’un, de l’énergie inconnu dans l’autre.
Extrapolons un peu plus. La diode a besoin d’une tension pour que le courant passe et ainsi que l’énergie lumineuse soit émise. Qu’elle est cette tension pour que le courant du temps via la matière puisse émettre cette énergie? L’univers est rempli de cette tension, c’est l’Esprit, à travers le hasard, l’infiniment grand, l’infiniment petit, la contingence et la nécessité. Si ces flashs d’énergie seraient visibles, nous en serions aveuglés.
Allons un peu plus loin. Dans ce courant du temps, à travers les milliards d’années, est apparu une entité vivante ayant la liberté de conscience et capable de dire non à ce processus, par sa liberté de choix d’en rester seulement à la matière et la négation de l’Esprit. C’est l’homme .Ce qu’il y a de plus intéressant est que cette énergie émise de la vie à la mort par la matière vivante à tous les niveaux se fait naturellement automatiquement et sereinement. Donc la question, est-ce j’appréhende la mort?
J’appréhende la souffrance, mais pas la mort.

_________________
Croire, c'est choisir. Douter, c'est trouver ce qu'il y a, à choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kristof
Résident
Résident
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 08/04/2013
Localisation : France

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Mer 29 Mai 2013 - 18:45

Salut Cloutier Wink

Pas mal ton exposé dis donc.

Moi, personnellement, je reconnais que je redoute un peu la mort, car je ne suis pas sûr de ce qu'il y a après...ou entre.

J'ai sois peur de ne plus être...ou sois peur que nous soyons les dindons d'une farce.

Mais sinon, dans l'absolue, je crois à autre chose, de bien plus rassurant Wink

La mort physique est pour moi, la perte de l'avatar que nous avons ici.

Une chose est sûr...la mort fait partie de la vie Very Happy

Peut-être est-ce pour sortir d'une condition éternelle (et ennuyeuse?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Mer 29 Mai 2013 - 22:53

je voudrais d'abord m'excuser de si peu participer malgré que plusieurs sujets m'intéressent fort, mais je fais un travail sur mon problème de dispersion (qui est assez sérieux), et les forums sont une trop grosse tentation. J'ai fais de grands progrès ces derniers temps, et c'est super chouette, je suis très contente, c'est comme si je revenais à la vie,des tas de choses redeviennent possibles.

Bon, à ce sujet, ma réponse express est que je n'ai pas du tout peur de la mort, je suis prête, je ne ressens aucune peur en y pensant, mais cela ne signifie pas que j'aurai le même calme le moment venu ! Je ressens surtout de la curiosité. Je ne mets pas ma tête dans le sable: la mort est une amie qui m'accompagne partout, elle est ma référence pour établir mon échelle de valeurs, faire mes chois dans la vie, relativiser...

bonne nuit à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atta
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 91
Localisation : languedoc roussillon

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Jeu 30 Mai 2013 - 8:37

Comme Cloutier, j'appréhende la souffrance mais pas la mort . Cette dernière me remplit de curiosité et j'aimerais mieux savoir ce qu'il y a de l'autre côté du miroir . Je déteste les surprises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Jeu 30 Mai 2013 - 12:58

Question difficile.
Je ne pense pas avoir peur de la mort puisqu'il m'arrive de la souhaiter parce que je suis las.
Mais par contre on peut s'inquiéter des circonstances, quand ? où ? comment ? par maladie ? par accident ? seul ? ou dans son lit ? à l'hôpital ? mais ce n'est pas nous qui choisissons n'est-ce pas. Il y a aussi l'inquiétude au sujet de ceux qu'on laisse, le regret de ne pas avoir tout fait en temps utile etc ... Les circonstances, la souffrance, etc... peuvent aussi nous empêcher de préparer, de nous concentrer sur ce moment très important qu'est la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Jeu 30 Mai 2013 - 13:41

question difficile, mais qui se simplifie si on ne mélange pas tout.

Bien sûr personne n'aie la souffrance, pour penser à la mort, il faut l'écarter, sinon elle masque notre attitude par rapport à la mort.

JR: je ne comprends pas la "confusion" que tu fais entre "souhaiter" et "ne pas avoir peur".

Souhaiter, c'est une forme de décrochage, de suicide, de capitulation. On peut en avoir très peur, et la souhaiter pour mettre fin à des souffrances encores plus fortes que cette angoisse.

Ne pas en avoir peur, c'est y penser sans que des sentiments négatifs nous envahissent, pourvoi la regarder en face, faire tout un travail sur soi pour s'y préparer, la garder en filigrane tout au long de sa vie, plutôt que de l'ignorer et de repousser la confrontation jusqu'au dernier moment.

Donc repousser, ne pas y penser, c'est aussi une façon d'en avoir peur, de la fuir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Jeu 30 Mai 2013 - 15:59

Souhaiter est un grand mot, car je n'approuve pas le suicide, mais parfois la vie de ce monde me désintéresse ou me lasse. Je ne vois pas pourquoi on devrait se battre pour survivre à tout prix dans un monde qui de toute façon est éphémère. Avec l'âge, l'idée de sa propre mort devient familière, mais j'avoue que je crains la mort de mes proches. Ce qui est important (enfin selon mes croyances) ce sont les circonstances, en cas de maladie, pouvoir rester conscient le plus longtemps possible du processus. Il y a des morts réussies, et d'autres moins Very Happy . Mon frère s'est débattu et il avait un masque de souffrance, alors que ma mère qui a souffert tout autant, c'était tout le contraire, elle paraissait apaisée, sereine et belle parce qu'elle s'est abandonnée. On ne sait pas comment on va réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Pitchounette
Vieil habitué
Vieil habitué
avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 71
Localisation : Dans le ciel avec un pied sur terre .

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 10:55

Bonjour à vous tous dans ma carrière médical , j'ai vu mourir beaucoup de personnes tous des adultes et bien souvent , ce n'est que mon avis je souhaiterais être accompagné dans ce cheminement , avec douceur , paix , et abandon afin de passer ce tunnel indispensable et rejoindre l'au-delà le mieux possible .

_________________
" L'amitié , c'est de l'amour moins les ailes "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Be
Habitué des lieux
Habitué des lieux
avatar

Messages : 551
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Belgique Hainaut

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 11:13

J'ai surtout peur de souffrir!
Mais j'ai écrit mes funérailles et vous pouvez m'aider à rédiger mes dernières volontés...qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 11:30

le bouddhisme, dans son enseignement le plus profond, est une préparation à la mort, notamment par un travail de détachement progressif.
La mort fait partie de la vie, elle est l'inverse de la naissance.
La vieillesse, la maladie et la mort sont les souffrances qui n'épargnent personne. L'enseignement du bouddhisme vise avant tout à se libérer de la souffrance, donc de celles là aussi.

Pour le Bouddha, la maladie, la vieillesse et la mort sont des phénomènes naturels, auxquels ne peut se soustraire aucun être vivant, y compris lui-même

« Celui qui considère son corps
Comme un mirage,
Comme un flocon d'écume,
Parviendra à ne plus voir la mort. »
SOURCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Vieil habitué
Vieil habitué
avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 71
Localisation : Dans le ciel avec un pied sur terre .

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 11:34

@ Mister Be , côté légal je te recommande de prendre contacte avec ton notaire , qui sera à même de te conseiller le mieux possible , et que ta volonté soit respecté après ta mort bien que tu sois de l'autre côté de la barrière

_________________
" L'amitié , c'est de l'amour moins les ailes "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 11:45

Mister Be a écrit:
Mais j'ai écrit mes funérailles et vous pouvez m'aider à rédiger mes dernières volontés...qu'en pensez-vous?
quelles sont elles ?

Pour moi c'est simple: "je veux qu'on rie, je veux qu'on danse, je veux qu'on s'amuse comme des fous..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitchounette
Vieil habitué
Vieil habitué
avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 71
Localisation : Dans le ciel avec un pied sur terre .

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 11:50

Coucou leela , et bien je suis d'accord avec toi et la chanson de Jacques Brel , je t'assure que tes funérailles les personnes présentent n'oublirons pas de sitôt

_________________
" L'amitié , c'est de l'amour moins les ailes "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 12:49

Pour être bien accompagné il faut des personnes qui connaissent parfaitement nos croyances religieuses, et parfois même les proches ne nous connaissent pas.
Par exemple un bouddhiste peut souhaiter qu'on récite le livre des morts etc... pour moi ce sera compliqué Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pitchounette
Vieil habitué
Vieil habitué
avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 71
Localisation : Dans le ciel avec un pied sur terre .

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 12:59

Bonjour J.R , Tu sais quelque par prévoir notre fin de vie à l'avance c'est je pense compliqué , car tu nous savons jamais combien de jour il nous restent à vivre , c'est peut-être préférable de l'ignorer mais déjà tout prévoir , oui peut-être pour une cérémonie religieuse sa bien mais pour le reste

_________________
" L'amitié , c'est de l'amour moins les ailes "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 16:05

Oui je parlais d'une cérémonie religieuse ou pas, mais pour moi, il est important de respecter les croyances de celui qui s'en va, mais parfois ce n'est pas évident dans une famille, ça peut causer des problèmes. Les proches familialement ne sont pas toujours les plus proches spirituellement, je veux dire au courant des croyances du défunt. J'ai connu plusieurs exemples. Evidemment quand on a gardé la religion familiale, c'est plus simple. Mais comme tu dis, on ne choisit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Pitchounette
Vieil habitué
Vieil habitué
avatar

Messages : 636
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 71
Localisation : Dans le ciel avec un pied sur terre .

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Ven 31 Mai 2013 - 17:26

J.R. , en ce qui me concerne il est important de respecter les vœux du défunt , même si la croyance ou la religion est déférente de celle de la famille , parfois c'est très choquant et l'atmosphère est électrique , car c'est à ce moment là que beaucoup de chose difficile remontent à la surface .

_________________
" L'amitié , c'est de l'amour moins les ailes "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kristof
Résident
Résident
avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 08/04/2013
Localisation : France

MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   Sam 1 Juin 2013 - 22:13

Je suis de l'avis de Leela

J'espère qu'à mon départ, tous le monde fera une bonne fête et respectera le vieil épicurien que je suis!

Vous voyez?..lion ascendant lion je suis.
Même si je travail car j'aime la perfection, j'aime me reposer à l'ombre.

Un copain black du Niger, m'avait dit un proverbe de chez lui quand j'étais gamin :
"Celui qui a travaillé au soleil, se reposera à l'ombre" (disait-il avec sa pitite voix lol! )
J'espère que j'aurai bien travaillé au soleil mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre propre mort l’appréhendez-vous?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre propre mort l’appréhendez-vous?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre propre mort, l'appréhendez-vous ?
» mort de Ben Laden: vous y croyez?
» croyez-vous
» Un mur de protection vous entoure
» Pour vous approcher de moi, vous devez vous éloigner de moi. Pour m'agréer, vous devez me rejeter. Pour m'apprécier, vous devez me défier. Pour me trouver, vous devez me perdre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum interreligieux  :: Que crois-tu ? :: Dialogue entre croyants-
Sauter vers: