Forum interreligieux

Espace d'échanges entre croyants et non-croyants
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La médecine en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
atta
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 92
Localisation : languedoc roussillon

MessageSujet: Re: La médecine en question   Dim 19 Mai 2013 - 17:12

Scission du fil sur les dérives sectaires à partir de cette vidéo mettant en cause la "biologie intégrale".
Citation :
Pour illustrer les dérives sectaires.






Rien n'est tout blanc ou tout noir . je me soigne depuis quarante ans , moitié par allopathie, moitié par homeopathie/ acupuncture . Récemment, j'ai découvert la micronutition, qui m'a incontestablement donné un renouveau d'énergie . Je crois qu'on est à soi-même son meilleur médecin . Il y a toute l'information nécessaire à disposition, pour comprendre ce qui se passe dans notre corps et aider la médecine officielle .
Chercher, tester, ne pas prendre de risques : une affection au stade organique , doit être soignée par l'allopathie, AUSSI , impérativement . Le fonctionnel, lui, se trouve bien des médecines douces . Si on va mieux, que les analyses s'améliorent, on est sur la bonne voie .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La médecine en question   Dim 19 Mai 2013 - 18:08

Concernant le "Dr" Hamer et la biologie totale, il ne s'agit pas de médecine parallèle mais de charlatanisme qui a mené beaucoup de "patients" à la mort.
C'est intéressant de trouver une cause psychosomatique aux maladies, mais là, des gens sont décédés parce qu'ils ont refusés de se soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
spin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: La médecine en question   Dim 19 Mai 2013 - 20:34

On est en train de dévier, là... enfin, à ce propos un témoignage que j'ai trouvé très récemment :

Citation :
En mai 1991, mon épouse est décédée. Elle avait 38 ans, elle est morte dans mes bras, tragiquement, d'un cancer. Les derniers mois, elle avait refusé l'acharnement thérapeutique. Ça m'a donné l'occasion d'observer des phénomènes dont les médecins ne voulaient rien entendre.
J'ai été témoin de choses assez étonnantes. En effet, quand une personne a un cancer, elle est suivie par les médecins avec des dosages de marqueurs tumoraux. Et chaque fois, le malade attend ses résultats avec une angoisse terrible.
En ce qui concerne mon épouse, il y a eu plusieurs erreurs dans ces résultats d'analyses. À deux reprises au moins, nous avons reçu un résultat du CA15-3 qui était excellent. Et à partir de ce moment là, mon épouse, de manière très étonnante, a revécu, littéralement. Elle revenait à la vie, refaisait des projets, elle était en forme. Elle n'était plus du tout la même personne que 24 h auparavant.
Et puis la correction venait, 2 ou 3 jours après, et, aussitôt, c'était à nouveau l'effondrement total. Ça m'avait vraiment intrigué (surtout les 6 derniers mois où nous étions ensemble au quotidien, heure par heure) puisqu'elle s'était détachée du système officiel. (Bernard Asquin, voir texte plus long ICI)
Car il y a un effet placebo ou nocebo des diagnostics et pronostics, c'est inévitable (ou alors il n'y a pas d'effet placebo du tout et à quoi bon se compliquer la vie avec des tests de médicaments en double aveugle ?).

edit Pour Hamer, je ne suis pas convaincu que ce soit aussi simple. Il n'y a pas besoin de lui pour que beaucoup de gens refusent des traitements qui finissent par être aussi douloureux et agressifs que le cancer lui-même, sans garantie de guérison.

Edit bis, il a fallu quelques décennies pour qu'on s'avise que l'accouchement sans douleur dérivé des théories de Pavlov, ça n'a aucune efficacité réelle.

à+

_________________
"De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ?" (Vivekananda)
http://pagesperso-orange.fr/daruc/ http://bouquinsblog.blog4ever.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: La médecine en question   Dim 19 Mai 2013 - 21:10

Il y a une différence entre opter pour des soins palliatifs et refuser toute médication.
Les gens qui sont morts auraient eu une chance de s'en sortir s'ils avaient accepté une intervention chirurgicale. Les médicaments servent aussi à atténuer la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
spin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: La médecine en question   Dim 19 Mai 2013 - 23:03

Il faudrait voir le détail, encore une fois je ne suis pas certain que ce soit si simple. Voici un "plaidoyer", peut-être excessif, je ne sais pas, je ne connais pas assez, mais certainement sincère (mis en ligne par la personne dont j'ai cité le témoignage) : http://b.asquin.free.fr/hamer_proces.htm.

Le simple fait qu'il y ait eu mise en délibéré tend à me rendre méfiant (la justice, encore un autre sujet...)...

à+

_________________
"De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ?" (Vivekananda)
http://pagesperso-orange.fr/daruc/ http://bouquinsblog.blog4ever.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La médecine en question   Dim 19 Mai 2013 - 23:12

J'ai entendu trop de témoignages de proches des gens qui sont morts parce qu'ils avaient refusé toute thérapie, à cause de la biologie intégrale, pour pouvoir la considérer comme autre chose que de la charlatanerie.
Des gens qui sont guéris ? Mais guéris de quoi ? Du cancer ? Les rémissions spontanées, ça existe, l'auto-suggestion aussi.
Je connais un cas dans ce genre : une personne qui a cru mordicus qu'elle toucherait le fond puis qu'elle serait guérie par l'intercession de sainte unetelle.
Oui, en effet, après son pèlerinage, ses symptômes ont disparus. Les symptômes. Les signes de la maladie sont toujours décelables à la prise de sang.
Elle ne souffre plus, c'est le principal. Mais l'intervention de sainte bidule ... choc
On peut avoir des périodes de rémission inexpliquée ou par auto-suggestion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
spin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: La médecine en question   Dim 19 Mai 2013 - 23:42

Il vaut mieux guérir par auto-suggestion que pas du tout, non ? Cela dit, j'ai eu un cancer il y a longtemps et je ne crois pas que je m'en serais sorti sans chirurgie et rayons. Mais aussi, je me rappelle dans quel état moral j'étais avant, c'est pourquoi je m'intéresse à cette approche.

Une histoire qui m'a été racontée, par le père qui l'avait vécue, à l'époque où je fréquentais un peu la Sokka Gakkai. Un couple de fidèles de cette honorable (et un peu sectaire) organisation avait un enfant (je ne sais plus quel âge mais très jeune) atteint de quelque chose, je ne sais plus quoi. Je me souviens très bien par contre qu'un spécialiste les avait terrifiés, avait insisté sur un traitement très lourd et très dur. Tellement lourd et tellement dur qu'ils ont décidé d'y renoncer, de le remplacer par une "pratique" encore plus soutenue (donc répéter pendant des heures "Nam myoho rengué kyo", à en raccourcir sérieusement leur temps de sommeil). Quand ils ont revu le spécialiste quelques mois après ils se sont bien gardés de le lui dire, ils ont prétendu avoir suivi sa prescription. Et il les a félicités parce que l'enfant était guéri !

Bien entendu, ça peut s'expliquer de bien des façons, y compris le diagnostic erroné voire délibérément fallacieux. Mais je n'exclus pas autre chose. L'effet placebo marche aussi sur les bébés et les animaux.

Tant que j'y suis, toujours à la Sokka Gakkai, on affirme que beaucoup de gens ont pu se tirer de l'héroïnomanie par cette même pratique (j'en ai rencontré, je n'ai pas vérifié plus avant). Un jour, un membre a parait-il fait du prosélytisme à un héroïnomane lui soutenant que grâce à la pratique il obtiendrait la seule chose qui comptait pour lui, sa dose. Il parait que le gars s'y est mis... et que l'effet a été exactement inverse, il ratait à chaque fois le rendez-vous avec son dealer, jusqu'au moment où il a pris conscience qu'il n'en avait plus besoin. Je n'ai pas vérifié plus avant là non plus.

à+

_________________
"De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ?" (Vivekananda)
http://pagesperso-orange.fr/daruc/ http://bouquinsblog.blog4ever.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atta
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 92
Localisation : languedoc roussillon

MessageSujet: Re: La médecine en question   Lun 20 Mai 2013 - 7:55

A l'hôpital de Montpellier, la methode Simonton, mise en oeuvre parallèlement aux traitements classiques du cancer, a démontré l'importance du psychique sur le somatique . Pas suffisante, mais nécessaire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: La médecine en question   Lun 20 Mai 2013 - 8:25

Bonne nouvelle ! Au passage, l'Université de Montpellier est réputée depuis le moyen-âge pour la médecine. Cela posé, je doute que ça puisse se généraliser sans rencontrer de farouches résistances...

à+

_________________
"De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ?" (Vivekananda)
http://pagesperso-orange.fr/daruc/ http://bouquinsblog.blog4ever.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

MessageSujet: Re: La médecine en question   Lun 20 Mai 2013 - 9:39

spin a écrit:
Il vaut mieux guérir par auto-suggestion que pas du tout, non ? Cela dit, j'ai eu un cancer il y a longtemps et je ne crois pas que je m'en serais sorti sans chirurgie et rayons. Mais aussi, je me rappelle dans quel état moral j'étais avant, c'est pourquoi je m'intéresse à cette approche.
Bien sûr qu'il vaut mieux guérir par auto-suggestion que de mourir ! Mais l'auto-suggestion de marche pas chez tout le monde. Et une bonne psychothérapie peut aider aussi à guérir. Ce n'est pas ça que je remets en cause.

atta a écrit:
A l'hôpital de Montpellier, la methode Simonton, mise en oeuvre parallèlement aux traitements classiques du cancer, a démontré l'importance du psychique sur le somatique . Pas suffisante, mais nécessaire .
Pas suffisante mais nécessaire : tout est dit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-interreligieux.forumgratuit.be
Leela
Ami du concierge
Ami du concierge
avatar

Messages : 1120
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: La médecine en question   Lun 20 Mai 2013 - 10:58

la méthode Simonton, tout comme celle de de Hammer, n'empêchent pas de suivre d'autres traitements plus "chimiques", mais il faut commencer ces méthodes le plus tôt possible, pour leur permettre d'agir avant de prendre la décision de suivre, ou de ne pas suivre, de traitement chimique, ou d'opérer.
Les disciples sont parfois plus extrémistes que les maîtres, conduisant à des dérives, mais cela n'enlève rien à la valeur de la psychothérapie (qui est proposée par Simonton et Hammer, ce dernier s'étant discrédité par son sale caractère, hélas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spin
Hôte fidèle
Hôte fidèle
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: La médecine en question   Lun 20 Mai 2013 - 17:28

Au fait, un ouvrage en ligne, moins sur un traitement préconisé que sur les données qui font penser à un déterminisme psychologique du cancer : http://bouquinsblog.blog4ever.com/blog/lire-article-325165-9809546-origine_des_cancers__dr_michel_moirot_.html

à+

_________________
"De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ?" (Vivekananda)
http://pagesperso-orange.fr/daruc/ http://bouquinsblog.blog4ever.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La médecine en question   

Revenir en haut Aller en bas
 
La médecine en question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Diacre question
» question nuit / sieste bébé 3 mois
» [Salon]Faculté de médecine de Rabat, et autres villes.
» La grosse question qui tue, c'est par ici...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum interreligieux  :: Actualités, arts et culture :: Actualités et société-
Sauter vers: